Menu
revue
Ruralité
Écologistes et agriculteurs : les "purs" et les "impurs" Abonnés

À l’heure de l’interdiction du glyphosate, de la directive européenne sur les nitrates, de la loi sur l’eau, du mouvement antispéciste et de la création en France d’une école d’agriculture financée en partie par Xavier Niel, par ailleurs producteur de steaks végétaux, les agriculteurs ont le sentiment de passer pour la lie de l’humanité aux yeux des bonnes âmes qui nous gouvernent.

Écologistes et agriculteurs : les "purs" et les "impurs"

L’an dernier, les ménages français ont consacré 13,4 % de leurs revenus à leur alimentation. Soit trois fois moins qu’au lendemain de la guerre. Ces dépenses seraient-elles encore trop importantes ? Conviendrait-il de les diminuer davantage, en imposant quelques rationnements sur l’entrecôte et le faux-filet et ce afin de récupérer sur le marché florissant des nouvelles technologies quelques complémentaires prébendes ou lucratives royalties ? La question est aujourd’hui posée par les « écologistes punitifs » qui braconnent aux limites de l’hégémonie. Pour eux, malheur aux « impurs » de l’agriculture conventionnelle ! Et bienvenue à ceux qui accepteront de revenir à la pioche et au mulet quand le désherbant sera interdit et que la friche aura...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Théorie du bourreau
Théorie du bourreau Gratuit

La dynamique n'est pas bonne : le fort se passe très bien de justice, et le juste renonce à la force. Devant cet inquiétant constat, Michel Onfray, co-fondateur de Front Populaire, présente quelques pistes de réflexion philosophiques pour rendre au peuple les clefs de sa propre défense. Pas de survie sans souveraineté. 

commentaire
Chine : La société du troisième oeil
Chine : La société du troisième oeil Abonnés

En Chine, un système d’espionnage à grande échelle a été mis en place grâce aux nouvelles technologies numériques et au prétexte de rendre la société plus juste et plus sûre. Des méthodes liberticides qui frappent à nos portes et montrent que les limites éthiques de l’intelligence artificielle ont d’ores et déjà été atteintes.

commentaire
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ?
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ? Abonnés

Signée en avril dernier par des milliers de militaires à la retraite, une tribune s’inquiète d’un risque en France de guerre civile, au cours de laquelle l'armée serait conduite à intervenir. Nous avons proposé à son rédacteur de débattre avec le président du mouvement République souveraine.

commentaire