Menu
revue
Ecologie
Pourquoi l'écologie n'est pas populaire Abonnés

Pour Juan Branco, si l’écologie politique n’a jamais conquis l’électorat ouvrier et s’est attiré les foudres des Gilets jaunes, c’est parce que les verts cachent mal la nature profondément bourgeoise de leur mouvement.

Pourquoi l'écologie n'est pas populaire

Avant tout, une pensée holiste, en une époque qui en manque tant : l’écologie est la dernière des idéologies, la seule, encore vivante et remuante, capable d’enserrer le monde entre ses guêtres et de donner un sens, d’apporter une réponse à chacune des problématiques de l’organisation de nos cités.

L’écologie nous met face à une altérité longtemps ignorée : le non-humain, parfois dit « nature », avec lequel la culture forme l’un de ces couples épitomiques qui ont tant marqué l’histoire de la pensée occidentale, c’est-à-dire de notre civilisation. Mais alors qu'elle est apparue sérieusement dans l’espace public dans la deuxième moitié du XXe siècle, il aura fallu attendre le XXIe pour qu’elle soit sérieusement considérée dans l’espace élitaire...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Théorie du bourreau
Théorie du bourreau Gratuit

La dynamique n'est pas bonne : le fort se passe très bien de justice, et le juste renonce à la force. Devant cet inquiétant constat, Michel Onfray, co-fondateur de Front Populaire, présente quelques pistes de réflexion philosophiques pour rendre au peuple les clefs de sa propre défense. Pas de survie sans souveraineté. 

commentaire
Chine : La société du troisième oeil
Chine : La société du troisième oeil Abonnés

En Chine, un système d’espionnage à grande échelle a été mis en place grâce aux nouvelles technologies numériques et au prétexte de rendre la société plus juste et plus sûre. Des méthodes liberticides qui frappent à nos portes et montrent que les limites éthiques de l’intelligence artificielle ont d’ores et déjà été atteintes.

commentaire
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ?
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ? Abonnés

Signée en avril dernier par des milliers de militaires à la retraite, une tribune s’inquiète d’un risque en France de guerre civile, au cours de laquelle l'armée serait conduite à intervenir. Nous avons proposé à son rédacteur de débattre avec le président du mouvement République souveraine.

commentaire