Menu
revue
Justice
Replacer la victime au centre du processus judiciaire Abonnés

Pour Maurice Berger, grand spécialiste des enfants violents, nos institutions, qu’elles soient politiques, médicales, judiciaires et éducatives ont petit à petit laissé s’installer un sentiment d’impunité au sein de la jeunesse, ayant pour effet de banaliser la délinquance des mineurs. Il nous présente ses solutions pour lutter contre cette dérive barbare. Propos recueillis par Barbara Lefebvre. 

Replacer la victime au centre du processus judiciaire

Front Populaire. : Quelles sont les grandes évolutions que vous avez observées auprès des enfants violents que vous côtoyez depuis quarante ans ? La nature de leur violence a-t-elle changé ?

MAURICE BERGER : J’observe chez des sujets de plus en plus jeunes une violence de plus en plus forte, souvent groupale et qui va « jusqu’au bout » : des coups qui pleuvent, de préférence sur la tête alors que la victime est déjà impuissante et au sol. Les agresseurs appellent cela « ramollir » une personne pour la mettre dans le coma, sans tonus musculaire. Ils n’éprouvent ni empathie, ni culpabilité et n’ont aucune conscience des lois, si bien que pour eux, frapper (voire tuer dans certains cas) n’est pas grave. Une telle violence peut être pratiquée à...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Théorie du bourreau
Théorie du bourreau Gratuit

La dynamique n'est pas bonne : le fort se passe très bien de justice, et le juste renonce à la force. Devant cet inquiétant constat, Michel Onfray, co-fondateur de Front Populaire, présente quelques pistes de réflexion philosophiques pour rendre au peuple les clefs de sa propre défense. Pas de survie sans souveraineté. 

commentaire
Chine : La société du troisième oeil
Chine : La société du troisième oeil Abonnés

En Chine, un système d’espionnage à grande échelle a été mis en place grâce aux nouvelles technologies numériques et au prétexte de rendre la société plus juste et plus sûre. Des méthodes liberticides qui frappent à nos portes et montrent que les limites éthiques de l’intelligence artificielle ont d’ores et déjà été atteintes.

commentaire
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ?
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ? Abonnés

Signée en avril dernier par des milliers de militaires à la retraite, une tribune s’inquiète d’un risque en France de guerre civile, au cours de laquelle l'armée serait conduite à intervenir. Nous avons proposé à son rédacteur de débattre avec le président du mouvement République souveraine.

commentaire