revue
Justice
Le misère et le laxisme : le deux plaies de la justice Abonnés

Pour Régis de Castelnau, la défaillance de la Justice (incontestable, sauf mauvaise foi évidente) procède de deux causes qui s’additionnent : la faillite matérielle de l’institution et la politisation croissante des magistrats.

Le misère et le laxisme : le deux plaies de la justice

Les unes après les autres, toutes les enquêtes d’opinion témoignent de la méfiance grandissante des Français envers leur Justice. La dernière en date, publiée par l’IFOP au mois de mai 2021, montre que 22 % des personnes interrogées font spontanément confiance à l’institution judiciaire, quand près de 63 % s’en défient, voire lui manifestent de l’hostilité. Pire encore, 81 % des sondés accusent nos magistrats de « laxisme ».

Un reproche en partie fondé. Non seulement parce que la place Vendôme est l’un des parents pauvres du budget de la nation, mais aussi parce que la réponse pénale apportée à la montée de l’insécurité dans notre pays n’est clairement pas adaptée à la réalité des violences qui y ont cours, notamment à cause des magistrats ...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Pour éviter le Munich civilisationnel
Pour éviter le Munich civilisationnel Abonnés

Le drame qui continue de se jouer dans le Caucase et qui voit l'Arménie, bastion chrétien en terre d'Islam, prise en tenaille par l'alliance turco-azérie augure du drame civilisationnel qui attend la France si rien n'est fait. L'édito de Stéphane Simon.

commentaire