Menu
revue
Sécurité
Le vrai-faux de la sécurité Abonnés

De tous les sujets déchirant le débat public, la sécurité est probablement l'un de ceux avec le plus d'idées reçues. Front Populaire a passé les faits au tamis pour trier le vrai du faux.

Le vrai-faux de la sécurité

AFFIRMATION 1 : LA POLICE FRANÇAISE CONTRÔLE SOUVERAINEMENT NOS FRONTIÈRES

FAUX

Les faits : suite à l'accord de Schengen, entré en vigueur le 26 mars 1995, la France reconnaît aux voyageurs de toute nationalité le droit de se déplacer à l'intérieur de l'espace européen dit « Schengen » (comprenant 26 États membres) sans qu'ils aient à présenter leur passeport lorsqu'ils franchissent les frontières intérieures dudit espace. Un État membre ne peut rétablir le contrôle à ses frontières qu'en cas d'atteinte à la sûreté nationale, et ce après consultation des autres États membres. L’Allemagne a toutefois décidé de fermer unilatéralement ses frontières à plusieurs reprises (en mars 2020 puis en février 2021) durant la crise Covid. Preuve que la volont...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Théorie du bourreau
Théorie du bourreau Gratuit

La dynamique n'est pas bonne : le fort se passe très bien de justice, et le juste renonce à la force. Devant cet inquiétant constat, Michel Onfray, co-fondateur de Front Populaire, présente quelques pistes de réflexion philosophiques pour rendre au peuple les clefs de sa propre défense. Pas de survie sans souveraineté. 

commentaire
Chine : La société du troisième oeil
Chine : La société du troisième oeil Abonnés

En Chine, un système d’espionnage à grande échelle a été mis en place grâce aux nouvelles technologies numériques et au prétexte de rendre la société plus juste et plus sûre. Des méthodes liberticides qui frappent à nos portes et montrent que les limites éthiques de l’intelligence artificielle ont d’ores et déjà été atteintes.

commentaire
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ?
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ? Abonnés

Signée en avril dernier par des milliers de militaires à la retraite, une tribune s’inquiète d’un risque en France de guerre civile, au cours de laquelle l'armée serait conduite à intervenir. Nous avons proposé à son rédacteur de débattre avec le président du mouvement République souveraine.

commentaire