revue
Idées
L'antigauchisme de Pierre Bourdieu Abonnés

Si Pierre Bourdieu (1930-2002) était assurément un homme de gauche, on aurait tort de le dépeindre en esprit militant prêt à toutes les radicalités. Henri de Monvallier, qui vient de publier avec Pierre Desanti L'Effet Bourdieu : dialogue sur une sociologie libératrice (éd. Connaissances et Savoirs, 2021), tord le cou à une légende tenace.

L'antigauchisme de Pierre Bourdieu


De Pierre Bourdieu, dont on va commémorer en janvier prochain les vingt ans de la disparition, tout le monde sait qu’il est de gauche et qu’il est le sociologue français le plus lu, le plus traduit et le plus cité dans le monde. Sa théorie de la reproduction ou du fameux « capital culturel » – expression passée peu ou prou dans le langage courant – est connue. Passés ces préliminaires, les images commencent à se brouiller un peu. Le fait que Bourdieu ait soutenu à la fin de sa vie le mouvement social de 1995 face au plan Juppé, qu’il ait pu aider sincèrement et de façon visible des mouvements de chômeurs, de migrants ou de sans-papiers, ou dénoncer un « racisme d’État » a pu faire penser à une dérive gauchiste dont certains qui se réclament...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Pour éviter le Munich civilisationnel
Pour éviter le Munich civilisationnel Abonnés

Le drame qui continue de se jouer dans le Caucase et qui voit l'Arménie, bastion chrétien en terre d'Islam, prise en tenaille par l'alliance turco-azérie augure du drame civilisationnel qui attend la France si rien n'est fait. L'édito de Stéphane Simon.

commentaire