cultureARTISANAT

1685, 1871 : deux sombres destins pour l’artisanat français

26/11/2022

OPINION. Les guerres menées par la France au cours de son histoire n’ont pas uniquement confisqué des vies. Elles ont également emmené avec elles des métiers, des artisanats et du savoir-faire.

1685, 1871 : deux sombres destins pour l’artisanat français


L’histoire de notre pays est souvent lue au travers des seuls faits guerriers et des tribulations des gouvernants. Pourtant, la lecture d’ouvrages et de documents d’archives peut réserver des surprises et devrait nous encourager à découvrir voire explorer d’autres facettes historiques et leurs conséquences.

Aussi je vous invite aujourd’hui à partager mes découvertes sur tous les métiers, notamment ceux de l’artisanat, qui ont fait la richesse économique et sociale de notre pays et que l’on a, en quelque sorte, dilapidés pour des raisons historiques, chacun à leur époque.

Deux grands conflits ont ainsi gravement entraîné la disparition de ceux-ci et contribué à l’affaiblissement de la France. J’évoquerai tout d’abord les conséquences de la révocation de l'édit de Nantes décidée par Louis XIV en 1685 interdisant concomitamment l’exercice de la religion protestante. Des milliers de huguenots (20 000 Parisiens, 43 000 Vendéens et Charentais, 10 500 cévenols et Lozériens, etc.) prirent alors le chemin de l’exode de 1686 à 1689 et après 1697. Ils furent accueillis et s’installèrent en Prusse, en Flandres, dans les cantons suisses, en Angleterre, en Afrique du Sud et même aux Amériques et en Russie. Leur savoir-faire, leur culture et leur esprit d’entreprise bénéficièrent alors à l’économie de ces pays et de leurs villes. Ils œuvrèrent à la vulgarisation de leurs techniques, créèrent même des manufactures comme à Mulhouse et Bâle pour travailler le coton ou des forges en Suède. Lyon fut supplanté par Londres pour la fabrication de la soie, et par Amsterdam pour l’imprimerie. Dressons la liste non exhaustive des métiers concernés : chapeliers, boutonniers, brodeurs, bonnetiers, orfèvres, verriers, horlogers, tisserands, papetiers, travailleurs du cuir (tanneurs, chamoiseurs, mégissiers, gantiers…), et même travailleurs de la terre (ménagers) grâce à leurs connaissances particulières en agronomie à l’image d’Olivier de Serres.

Notons des exemples de mesures qui ont...

Contenu disponible gratuitement

62 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi