opinionsSuisseabonnés

De la Suisse et des devises républicaines…

10/08/2021

OPINION. Si les comparaisons entre la France et la Suisse sont récurrentes, il y en a une qui est plus inhabituelle, mais pas moins instructive : celle des devises. Pour notre abonné, la devise suisse illustre une aspiration davantage patriotique que l’idéal égalitariste français.

De la Suisse et des devises républicaines…

Quelques jours passés en Suisse du côté du lac de Neuchâtel et du lac Léman où il fait bon vivre… Un sentiment étrange nous envahit dès les premiers kilomètres et les premières ballades autour du lac, tout semble aller ensemble, l’harmonie des paysages, la propreté des rues et des espaces collectifs… Un sentiment de paix.

Un petit tour du côté du vocabulaire pourrait éventuellement nous aider à mieux comprendre ce calme apparent, cette sensation paisible de tranquillité. L’emploi de l’adjectif « collectif » semble mieux approprié que notre « public », qui est mis à toutes les sauces et dont personne ne se soucie plus, puisque cela dépend de l’État et de la puissance publique… Dans le terme « collectif », nous avons déjà l’idée de « nous » et non des autres, nous sommes intégralement responsables de cet espace, puisqu’il nous « appartient » aussi. Et de là à penser qu’il est naturellement mieux administré, entretenu, et davantage respecté, il n’y a qu’un pas que je franchis très simplement : ne pas déléguer la responsabilité à une entité que nous ne percevons même plus comme légitime, mais l’assumer soi-même avec ceux qui nous entourent m'apparaît beaucoup plus pertinent ! Le politique ne retrouvera ses lettres de noblesse en France que lorsque nous aurons compris que c’est localement qu’il faut régler les problèmes et gérer les espaces… collectivement. En renforçant la notion de responsabilité, et en arrêtant de tout attendre de l’État, mais en s’engageant localement pour son propre bien-être et celui des gens qui nous entourent.

Un autre exemple, toujours du côté du vocabulaire, m’interpelle : au niveau du Code de la route, nous disons « priorité à droite », alors que les panneaux suisses indiquent « priorité de droite ». Cela peut passer pour anodin bien sûr, mais...

Contenu réservé aux abonnés

75 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+