opinionsDroit d'ingérence

Droit d’ingérence à l’occidentale : œillères, cynisme ou erreur de GPS ?

OPINION. Depuis une vingtaine d’années, une élite occidentale s’est prise de passion pour les conflits étrangers — quitte parfois même à en provoquer —, délaissant ainsi les intérêts de tous les peuples, y compris le sien.

Droit d’ingérence à l’occidentale : œillères, cynisme ou erreur de GPS ?


Les attentats du 11 septembre ont déclenché dans le monde occidental un raz de marée d’indignation derrière lequel le droit d’ingérence, savamment orchestré, a trouvé place nette pour installer ses caméras.

On nous a expliqué à l’époque, en long en large et surtout en boucle, qu’il fallait s’en aller punir à la source les vilains métèques enturbannés poseurs de bombes. Ce qui, dans le même temps, permettrait de libérer leurs épouses réduites en esclavage et d’amener dans ces contrées moyenâgeuses les délices de notre civilisation. C’est un fait que les sites pornographiques librement accessibles sur nos ordinateurs donnent une image de la femme qui ferait saliver plus d’une Afghane derrière sa burqa.

Ce qu’on a omis de nous dire en revanche, c’est la raison pour laquelle ce matin-là, une bande de musulmans aux ordres d’un Saoudien se sont mis en tête de jouer les kamikazes sur les tours de New York. Que l’on ne se méprenne pas sur mes propos ; je suis le premier à applaudir à la mise hors d’état de nuire de Ben Laden. Il n’empêche, j’ai du mal à croire qu’ils aient agi au seul nom d’Allah ou pour venger leurs modèles japonais de s’être pris deux bombes atomiques sur le coin de la figure 56 ans plus tôt. Sur le fondement de leur geste ; rien, pas un mot. Seul leitmotiv à valeur d’œillères auditives : venger les milliers d’innocentes victimes d’un acte barbare que jamais un Américain ne se serait abaissé à commettre. Les Vietnamiens apprécieront.

Dans la foulée émotionnelle, on nous a alors dit que, toujours sous couvert du droit d’ingérence, il nous fallait de toute urgence étendre la croisade lancée contre l’Afghanistan à l’Irak. Pourquoi ? Pour faire main basse sur leurs armes de destruction massive. Vous voulez dire les puits de...

Contenu disponible gratuitement

41 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+