InternationalRussie

Lettre ouverte à Vladimir Poutine

29/10/2022

OPINION. Le contexte géopolitique cahoteux que nous connaissons a inspiré à notre lecteur une lettre empreinte d'humour, à destination de Vladimir Poutine.

Lettre ouverte à Vladimir Poutine


Monsieur le Président de la Russie,

Est-ce vraiment parce que vous pensiez être revenu à « la maison » que vous y êtes entré sans frapper et que vous avez frappé après être entré ?

Quand même, ce n’est pas bien ce que vous avez fait ! Les Ukrainiens, il ne les connaissait pas mais le monde s’est senti menacé et il s’est insurgé.  Même s’ils ont « appartenu » à la grande Russie il n’y a pas si longtemps, ils ne sont plus les « ex-slaves » de la grande Catherine dont notre Président fit grand éloge à Moscou, parce qu’il l’avait découverte sur Wikipédia.

Il vous est reproché votre nostalgie de la grande Russie et de sa réunification à coup de tromblons, alors que l’Europe n’a de cesse de vouloir s’étendre et d’unifier à coup d’euros, un attelage de vingt-sept nations improbables. Cela fait moins de bruit.

Nos moyens ne sont pas les mêmes pour recruter de nouveaux membres ; l’euro est une arme de persuasion massive. Notre principe fondateur est celui d’un groupement d’intérêts d’entreprises assez éloigné d’un regroupement d’intellectuels. Nous comptons en cash-flow, en surface financière, en capacité d’endettement et quand nous parlons « d’actifs » il s’agit rarement de travailleurs.  Nous n’avons pas les mêmes valeurs. Pour y adhérer il faut les mériter, « candidater ». Candidater à la candidature. A l’issu d’un processus très complexe et plutôt lent, le postulant est accueilli ou défait à l’examen.  L’euro dessine les frontières qui ne sont pas celles d’un pays mais d’un « espace » qui ne dépend ni de sa culture ni de sa langue, mais plutôt de la banque mondiale. Il ne s’embarrasse pas des langues, il est la langue officielle.  Notre approche de l’Etat, plus pragmatique, est moins sensible à la culture qu’à...

Contenu disponible gratuitement

71 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi