economieSouveraineté

Semi-conducteurs, guerre économique : regagnons notre souveraineté technologique

26/09/2022

OPINION. La crise du Covid-19 a mis en lumière l’importance capitale de la souveraineté technologique, notamment à travers la pénurie des semi-conducteurs.

Semi-conducteurs, guerre économique : regagnons notre souveraineté technologique


Les semi-conducteurs sont des matériaux qui se situent entre un conducteur et un isolant : ils gèrent et contrôlent le flux de courant dans l’électronique. Cette propriété hybride constitue la base de toute l’informatique moderne et fait fonctionner tous nos appareils informatiques. Ils composent la majeure partie des appareils électroniques (ordinateurs, tablettes, smartphones). Mais les principaux secteurs d’application des semi-conducteurs sont « l’industrie 4.0 », l’aéronautique et l’automobile, les rendant cruciaux pour l’économie moderne : un marché pesant environ 600 milliards de dollars en 2021 et continuant de croître.

Un enjeu majeur pour la souveraineté technologique : les semi-conducteurs

Véritablement indispensable pour l’économie, il est naturellement un enjeu stratégique pour toutes les grandes puissances du globe, étant au centre de la guerre économique que se livrent la Chine et les États-Unis.

Les semi-conducteurs sont le point faible de l’ascension technologique chinoise, c’est pourquoi ils sont au cœur du 14e plan quinquennal (2021-2025) et de la stratégie « d’indépendance technologique ». Le plan « made in China 2025 »lancé en 2015 a été élaboré pour qu’elle produise 70 % de sa consommation nationale annuelle de composants électroniques, contre 15 % actuellement.

Néanmoins, la Chine se retrouve freinée par une stratégie américaine d’endiguement de la course à l’autosuffisance chinoise ; des sanctions américaines qui pénalisent ses poids lourds dans ce secteur (le département du Commerce américain devrait publier en octobre 2022 de nouvelles restrictions sur l’exportation de semi-conducteurs et outils pour en fabriquer vers la Chine), des pressions sur les gouvernements et entreprises « alliés » aux Américains pour restreindre les exportations à la Chine (par exemple, l’entreprise néerlandaise ASML, premier fournisseur d’un outil indispensable à la fabrication des semi-conducteurs).

L’Empire du Milieu s’est dernièrement inquiété d’un futur accord (« Chip 4 ») entre les États-Unis, le Japon, la Corée du...

Contenu disponible gratuitement

78 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi