InternationalUnion européenne

Union européenne et progressisme : la gauche dans sa formation extrême

28/11/2022

OPINION. Idéologie qui ne dit pas son nom, le progressisme est, pour notre lecteur, le cache-nez d’une gauche extrême hégémonique au sein de l’Union européenne.

Union européenne et progressisme : la gauche dans sa formation extrême


L’Union européenne (UE) nourrit une passion pour le pire dès qu’il s’agit de faire table rase du passé : ce que Jean-Claude Michéa nomme « le complexe d’Orphée ». La particularité de toute société qui a élevé le « progrès néolibéral » au rang de religion.

Les progressistes européens, Macron en tête, structurellement héritiers de la gauche libérale historique, s’obstinent à assimiler tout attachement à la défense des traditions unificatrices d’un peuple à un totem frappé du sceau de l’infamie de « l’extrême droite ».

Ces néo-libéraux, ayant comme horizon indépassable le capital, voient en toute référence morale ou religieuse un obstacle à la marchandisation de toute chose. Il est donc impératif pour eux de diaboliser toute référence au passé, tout enracinement, toute appétence pour le roman national. Injonction est donc faite de mépriser les frontières, la religion historique, la terre et donc le peuple. Pour un progressiste, le peuple est en trop, l’union spirituelle est un obstacle, il leur faut donc « bouffer du curé » et embrasser toute contre-spiritualité si elle participe à dominer l’ancien régime. C’est le combat historique de la gauche. L’Europe du progrès fait donc la publicité du voile islamique en l’assimilant à « la liberté ».

Ce sont ces mêmes gens de gauche qui feront la propagande pour la gestation pour autrui (GPA) au nom de la liberté : la location d’un ventre de pauvre par une femme riche au seul motif qu’elle le désire serait donc un symbole de liberté… Comment faire commerce du ventre des femmes avec des « empêchés-jouir de droite » qui opposent des considérations morales et religieuses à ce type de business ? Faire commerce de toute chose impose d’être de gauche quoiqu’ils s’en défendent. Ce qu’ils appellent « le progrès » voire le « sens de l’Histoire...

Contenu disponible gratuitement

53 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi