Menu

Cahier de Doléances

Chaque jour vous partagez sur le site, par mail et par courrier, des idées pour reconstruire la France de demain.
Vous trouverez sur cette page la synthèse des propositions les plus récurrentes et les plus plébiscitées, résumées sous la forme d’un "cahier de doléances". Nous le mettons à votre disposition pour que vous puissiez le commenter, en débattre et voter (pour ou contre) chaque mesure.

À terme, nous souhaitons que les mesures les plus populaires constituent le socle d’un nouveau projet pour la France.

10 contenus
Culture & Médias
Défendre notre souveraineté linguistique
Du cluster au fooding, de l’e-mail au co-working en passant par le vintage, le soft power et la start up nation chère à Emmanuel Macron, la langue française, fût un temps la langue diplomatique, ne cesse de perdre son rayonnemnt au profit de l’anglais. Une invasion culturelle, dont Front populaire a même été complice en utilisant le terme « Mook » à propos de la revue. Nous en sommes conscients sachant que cela met en péril notre langue et notre culture. La loi Toubon de 1994 doit donc être rappelée et appliquée de manière beaucoup plus stricte, il en va de notre souveraineté linguistique et du rayonnement culturel français.
0 commentaireCommenter
Santé et sciences
Revoir la politique du Numerus Closus
30 juin 1971 : le numerus clausus est mis en œuvre dans les facultés médecine. 50 ans plus tard, la France souffre d’un réel manque de médecins, et l’on constate de réels déserts médicaux dans certaines régions. Dès lors, pourquoi continuer à limiter le nombre de nouveaux médecins ? Une stratégie de formation et d’implantation nationale doit être mise en place pour répondre aux besoins de la France en professionnels de santé.
0 commentaireCommenter
Économie
Séparer les banques d’affaires et les banques de dépôt
Depuis la crise financière de 2008, la question de la séparation des banques de dépôt et des banques d’investissement revient régulièrement dans le débat public, mais n’a jamais été tranchée. Il est temps de sanctuariser l’épargne populaire et les finances publiques. En les séparant de façon stricte, l’activité de dépôts ne doit pas inter-réagir avec les activités d’investissement / d’affaires du métier de la banque. Une mesure nécessaire qui permettrait de dissocier les faillites des acteurs non vertueux et de ne pas avoir recours à l'épargne publique ou à l'impôt pour sauver ces établissements.
0 commentaireCommenter
International
Renforcer les relations avec la Russie
La France ne peut pas être le vassal des États-Unis, pas plus que de l’Europe Maastrichtienne. Pour retrouver sa souveraineté, la France doit établir de nouveaux rapports de force, bâtir de nouvelles alliances. À ce titre, se rapprocher et établir une coopération renforcée avec la Russie est une des clés du nouveau multilatéralisme français, inspiré de la politique extérieure du Général de Gaulle en son temps.
0 commentaireCommenter
Société
Revoir les conditions d’accès à la nationalité française
Il n’y a pas d’immigration possible sans adhésion aux valeurs fondamentales de notre pays. Raison pour laquelle l'obtention d'un titre de séjour et la naturalisation doivent être conditionnés à un parcours de formation sanctionné par un examen. Cet examen a pour but de vérifier la connaissance des principes fondamentaux de la Nation (laïcité, égalité des sexes…), des droits et devoirs du citoyen, ainsi qu’une connaissance basique de l’Histoire et de la langue française. Au travers cette précaution éclairante, il s’agit non seulement de mieux maitriser notre immigration, mais surtout de mieux favoriser l’intégration des populations immigrées.
0 commentaireCommenter
Santé et sciences
Légaliser l'euthanasie
C’est un sujet extrêmement sensible. Cependant, la liberté de disposer de son corps et le principe d’autonomie de celui-ci permettent de se poser la question. Au nom d’une fin de vie digne, un malade en pleine conscience peut-il choisir l’euthanasie ? Des pays comme la Belgique et les Pays-Bas permettent déjà cette fin de vie anticipée. La France doit-elle aussi emprunter cette voie ?
0 commentaireCommenter
Justice & Sécurité
Simplification des textes de lois
Nul n’est censé ignoré la loi, autant faut-il qu’elle puisse être intelligible par tous. L’inflation législative et la complexité de sa mise en œuvre nuit à la bonne compréhension des textes de lois. Une loi claire n’est pas une loi plus simple, elle est une loi pour tous les citoyens. Simplifions et clarifions les textes qui régissent la cité et les citoyens. Et abrogeons les lois n’ayant pas reçu d’application concrète pour alléger le mille feuille législatif et assurer ainsi une meilleure distribution des lois de la république.
0 commentaireCommenter
Culture & Médias
Garantir la pluralité des opinions dans l’audiovisuel public
De nombreux abonnés s’agacent de voir ou d’entendre les chaînes de France Télévisions et les stations de Radio France se faire le relais d’une pensée unique, une bien-pensance qui forte de son bon droit écarte ou discrédite toute voix divergente. Ces médias financés par tous doivent être le lieu d’expression de toutes les opinions. C’est pourquoi des mécanismes de contrôle et de garantie de la pluralité doivent être mis en place, pour que l’audiovisuel public appartienne à tous.
0 commentaireCommenter
Aménagement du territoire
Encadrer l’implantation des zones commerciales périurbaines
L’implantation de zones commerciales, orchestrée par les bailleurs fonciers et les grandes enseignes franchisées, uniformise les paysages. Cette pression commerciale laisse une empreinte qui défigure aussi les artères commerçantes des villes (désertification des commerces de proximité). Réguler davantage, c’est permettre un meilleur rapport entre les consommateurs et les producteurs locaux, et favoriser les circuits courts. Le déploiement des zones commerciales doit donc être maîtrisé, notamment par la consultation des riverains face à la loi des marchands.
0 commentaireCommenter
Institutions
Reconnaître le vote blanc
Pour prendre en compte les aspirations de tous les électeurs, mais aussi réduire l’abstention et asseoir la légitimité des élus, le vote blanc devrait être reconnu. Cette reconnaissance reviendrait à prendre en compte les votes blancs qui aujourd’hui sont seulement comptabilisés, afin qu’ils bénéficient du même statut qu’un vote exprimé et puissent ainsi peser dans les scrutins.
0 commentaireCommenter