Menu

Cahier de Doléances

Chaque jour vous partagez sur le site, par mail et par courrier, des idées pour reconstruire la France de demain.
Vous trouverez sur cette page la synthèse des propositions les plus récurrentes et les plus plébiscitées, résumées sous la forme d’un "cahier de doléances". Nous le mettons à votre disposition pour que vous puissiez le commenter, en débattre et voter (pour ou contre) chaque mesure.

À terme, nous souhaitons que les mesures les plus populaires constituent le socle d’un nouveau projet pour la France.

10 contenus
Institutions
Pour un septennat non-renouvelable
La durée du mandat de la fonction du chef de l’État a longtemps été discutée dans les débat du conseil des ministres. Déjà en 2000, le mandat passait de 7 à 5 ans, renouvelable une fois et Jacques Chirac est le premier président de la Ve République à bénéficier de cette mesure constitutionnelle. La démocratie du peuple doit pouvoir par essence, limiter les pouvoirs de son Président au profit d’un Parlement plus représentatif. Instaurons le mandat présidentiel de 7 ans non renouvelable, comme le CDD le plus régalien de la République.
0 commentaireCommenter
Santé et sciences
Le vaccin de la Covid doit-être soumis à référundum
Il convient d’admettre que le vaccin développé par Pfizer bat tous les records d’homologation en phase de test et que le ratio risque / bénéfices doit être laissé à l’interprétation de ceux qui en seront les bénéficiaires. Le caractère obligatoire du vaccin a été évoqué par les politiques. Chaque français est libre de disposer de ce traitement ou non et de se prononcer collectivement, sur le caractère obligatoire de celui-ci au travers un référendum. Ce vaccin doit-il être obligatoire en France ?
0 commentaireCommenter
Éducation
Maîtriser d’abord le français à l’école
Apprenons à nos enfants à parler et écrire correctement le français avant de permettre l’apprentissage de langues allogènes à l’école. Il faut renforcer l'unité et la cohérence de l’instruction publique dans son objectif de transmission des valeurs fondamentales. La seule langue devant être enseignée à l’école doit être le français dans sa triple garantie : Liberté, Égalité, Fraternité. Puisse-t-elle ensuite s'ouvrir à la connaissance d’autres langues, au profit des élèves maîtrisant d’abord le français.
0 commentaireCommenter
Supprimer l’ENA
L’administration jacobine, symbolisée notamment par l’État profond qui s’incarne dans l’ENA et Bercy ; métastase la vie publique en la régulant trop fortement et surtout, en l'empêchant de créer de la valeur. Par exemple, la France qui était au 16e rang PIB / habitant en 1980 est aujourd’hui, au 30e rang mondial. Afin de libérer la vitalité créative des entreprises françaises, supprimons l’Ecole Nationale d’Administration pour libérer la France du joug administratif qui la contraint.
0 commentaireCommenter
Économie
L’Impôt sur le revenu dès le premier euro.
Etant donné que seuls 43% des foyers fiscaux s’acquittent de l'impôt sur le revenu, il pourrait être créé un impôt de solidarité à l’effort national en vue de renforcer le contrat social de la nation. L’équilibre des droits et des obligations, qui sous-tend le sentiment d’appartenance et de cohésion nationale, illustrerait ainsi le principe d’égalité devant l’impôt. Chaque contribuable, même ceux dont les revenus sont en dessous du premier barème progressif (9 710 euros) s’acquitteront d’un impôt symbolique de 10 euros correspondant à un taux d’imposition de 1%.
0 commentaireCommenter
Agriculture et environnement
Protéger nos Agriculteurs
Les exploitants et agriculteurs de France connaissent des conditions de travail extrêmement difficiles. Aléas climatiques, faillites, suicides, pression des centrales d’achat, isolement social… Pourtant, l’agriculture est intimement liée à la souveraineté française. L’alimentation et la santé en découle. C’est en réalité une prérogative quasi régalienne, comme l’hôpital public et l’éducation nationale. Comment mieux aider ceux qui nourrissent les populations et qui œuvrent sur notre sol ? Pourquoi ne pas octroyer aux agriculteurs qui répondraient à un cahier des charges d’une agriculture raisonnée et respectueuse de l’environnement, le statut de fonctionnaire d’Etat ? Ils pourraient ainsi bénéficier d’une protection et de garanties supplémentaires, au même titre que les instituteurs.
0 commentaireCommenter
Économie
Renforcer l’octroi de la mention « fabriqué en France »
Selon un sondage IPSOS de 2018, 59 % des Français « regardent systématiquement le pays de fabrication » de leurs achats, souhait légitime des consommateurs, soucieux de consommer responsable et français. Or la mention « made in France » est octroyée quand le produit subit sa dernière « transformation substantielle » en France. A ce titre, le code des douanes sanctionne les mentions litigieuses faisant croire à tort au consommateur qu’un produit est fabriqué en France, soit qu’il n’aurait pas subi de transformation substantielle en France, soit qu’il ne respecte pas le seuil minimum de valeur ajoutée Française (45% pour les voitures, vélos ou montres par exemple) Afin d’encourager l’économie et l’emploi des français, il faut interpréter plus strictement la notion de transformation substantielle et rehausser la quote part de la valeur ajoutée française apportée aux produits provenant de plusieurs pays.
0 commentaireCommenter
Justice & Sécurité
Mieux contrôler l’application des peines
Que faire face à l’effondrement de l’autorité et le sentiment d’impunité des délinquants ? Comment protéger la société d’individus dangereux et potentiellement récidivistes ? Appliquer réellement les peines. Les rappels à l’ordre, sursis et remises de peines systématiques donnent le sentiment d’une justice affaiblie et laxiste. Chaque crime doit avoir une peine minimale appliquée, car sans punition exécutée le sentiment d'injustice ne s'éteindra pas, et le risque de récidive augmente.
0 commentaireCommenter
Éducation
Revoir les modalités d’allocation de rentrée scolaire.
Si l’allocation de rentrée scolaire est une initiative nécessaire et juste, en revanche on dénonce trop souvent l’emploi qui en est fait pour des achats injustifiés. Pour pallier à cet abus, deux propositions récurrentes : soit verser l’allocation sous forme de « chèques rentrée » ne pouvant être utilisés que pour certains achats, soit faire acheter (à des entreprises françaises) les fournitures par l’État et distribuées ensuite gratuitement aux élèves.
0 commentaireCommenter
Abroger le statut de travailleur détaché
Encadré par une directive européenne de 1996 le statut de travailleur détaché pause problème. Concurrence déloyale pour les locaux, exploitation des travailleurs étrangers, pays pourvoyeurs vidés de leur propre main d’œuvre… Face au dumping social et aux fraudes massives, de nombreux abonnés réclament l’abrogation pure et simple du statut de travailleur détaché ou, a minima, une régulation et une unification des statuts.
0 commentaireCommenter