politiqueStartup

Et si la « startup nation », dernier succès en date de l’Etat stratège, assumait d’être française ?

22/08/2020

Ces dernières années, et malgré toutes ses turpitudes, la France a réussi à faire émerger un nouveau secteur économique de pointe : son « écosystème startup ».

Et si la « startup nation », dernier succès en date de l’Etat stratège, assumait d’être française ?

Ce terme désigne toutes les structures et les initiatives (entreprises privées, fonds publics et privés, investisseurs individuels, structures d’incubation et d’accompagnement, laboratoires de recherche, programmes d’enseignement, grands événements, congrès, concours, conférences...) qui gravitent autour de deux thèmes : l’entrepreneuriat et l’innovation.

Quand l’Etat veut, la France peut

Etonnamment, alors qu’on pensait l’Etat stratège à la française mort et enterré, un regain de protectionnisme stratégique (non assumé, évidemment !) a fait mouche. Napoléon III a décrété que la France devait être une puissance ferroviaire majeure, et a créé 20.000 km de chemins de fer. Charles de Gaulle a créé le Haut Commissariat à l’Energie Atomique et doté la France de la force de dissuasion nucléaire.

En 2012, la BPI (Banque Publique d’Investissement) a été créée pour faciliter l’investissement dans les startups et PME françaises. Huit ans après, malgré la tutelle bruxelloise et le dogme budgétaire, la France est parvenue, à grands coups d’aides publiques et de subventions, à devenir la meilleure « startup nation » d’Europe continentale. Derrière les anglais, mais devant les allemands.

Et bien que la « startup nation » n’ait pas très bonne presse dans les milieux souverainistes qui ont tendance à l’opposer à l’économie réelle, en raillant le portrait-robot des entrepreneurs de la « tech » (jeune, blanc, citadin, de bonne famille et ayant fait HEC... ce qui n’est pas tout à fait faux), elle reste un succès économique récent de la France.

Les startups représentaient 12% des créations d’emplois en 2017* : ce n’est pas rien. C’est un succès. Et un exemple de plus de l’efficacité d’un Etat stratège et souverain qui peut prendre des initiatives.

Cet écosystème est une création nationale, pourtant l’européisme y règne

Phénomène marquant pour qui observe de l’intérieur ce petit monde bouillonnant : Macron et son européisme font partie de la...

Contenu disponible gratuitement

66 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...