InternationalInstitutionsabonnés

Royaume-Uni : Liz Truss veut sortir son pays de l’orbite de la CEDH

12/10/2022

ARTICLE. La nouvelle résidente du 10th Downing Street a prononcé, mercredi 5 octobre, un discours devant les députés conservateurs à l’occasion du congrès annuel du parti qui s’est tenu à Birmingham. Discours au cours duquel Liz Truss a évoqué le souhait du gouvernement britannique de s’émanciper de la tutelle des juges européens de la CEDH.

Royaume-Uni : Liz Truss veut sortir son pays de l’orbite de la CEDH


Le recouvrement plein et entier de la souveraineté britannique n’est pas encore achevé. En tant qu’État membre du Conseil de l’Europe, la Grande-Bretagne est signataire de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales, dont la bonne application est garantie par la Cour européenne des Droits de l’Homme (CEDH). La tutelle de cette cour de justice est le principal obstacle à la mise en branle d’une politique migratoire plus restrictive, ce à quoi les conservateurs veulent remédier.

Dans cette optique, Liz Truss a notamment déclaré : « nous allons prendre des mesures décisives en renforçant nos frontières, en renforçant nos forces frontalières (douanes) et en agrandissant le régime rwandais ».La Première ministre fait ici référence à l’accord passé entre Londres et Kigali le 14 juin dernier.

Cet accord stipule qu’en échange de 120 millions de livres sterling (environ 137 millions d’euros), l’État rwandais assure la sous-traitance de l’accueil des clandestins ayant pénétré illégalement le territoire britannique depuis le 1er janvier 2022. Accord que la CEDH s’était empressée de torpiller à l’époque, les juges se disant préoccupés par la sécurité des migrants une fois arrivés sur sol rwandais.

Répondre aux attentes des brexiteurs

Liz Truss a annoncé que la nouvelle ministre de l’Intérieur, Suella Braverman, serait en charge de doter le gouvernement de nouveaux pouvoirs afin d’annuler les décisions de la CEDH « Notre brillante nouvelle ministre de l’Intérieur présentera un projet de loi pour s’assurer qu’aucun juge européen ne puisse passer outre nos décisions ».

Réputée ultra-conservatrice, cette dernière a fait une déclaration remarquée à ce sujet, toujours lors du congrès, la veille du discours de Truss. « Si vous entrez illégalement au Royaume-Uni en provenance d’un pays sûr, vous devez rapidement être renvoyé dans votre pays d’origine ou relocalisé au Rwanda, où votre...

Contenu réservé aux abonnés

26 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi