politiqueTravailleurs détachés

Travailleurs détachés : l’Etat français balbutie

01/09/2020

Avec les conséquences économiques résultant de la crise du COVID, l’Etat français craint un recours massif de travailleurs détachés étrangers par les entreprises.

Travailleurs détachés : l’Etat français balbutie

Nous allons vous soutenir massivement (...) Mais je vous en supplie, limitez au strict minimum, au strict minimum, le recours aux travailleurs détachés. Faites travailler les ouvriers français. Engagez les jeunes, formez-les, qualifiez-les, parce que de ça dépend le succès du plan de relance

Ces mots sont ceux du ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, lors de l’université d’été du MEDEF, le 27 juillet. Des mots tout de suite moqués par Marine Le Pen sur twitter: “Voilà où en est notre pays : devoir supplier les entreprises de ne pas appliquer le dumping social et la concurrence déloyale imposés par l’UE. Un peu de courage que diable : interdisez le travail détaché !”. Des mots qui trahissent l’incapacité de l’Etat Français à imposer, aux entreprises, une contrepartie au plan de relance à venir, de 100 milliards d’Euros, annoncé par le gouvernement.

La problématique des travailleurs détachés n’est pas nouvelle. En 2018, le nombre de contrats signés sur le territoire dépassait les 580 000: “Depuis 10 ans, le recours au travail détaché a plus que doublé”, déclarait Elisabeth Bornes, Ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion dans un communiqué de son ministère. Depuis lors, la COVID est passée par là, mettant en lumière la forte présence, voir dépendance, de ce type de contrat dans certains secteurs. Majoritairement ceux de l’industrie, du BTP ou bien encore de l’agriculture.

Pour résoudre ce problème de concurrence externe, le gouvernement français peut désormais s’appuyer sur la révision de la directive sur les travailleurs détachés. Décidée en mars 2018, par le Parlement européen, les Etats membres et la Commission, elle est entrée en vigueur en France le 30 juillet dernier. Depuis ce jour, un salarié détaché n’est plus tenu d’être payé au minimum...

Contenu disponible gratuitement

55 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+