politiqueaccent

Un député LREM propose de sanctionner la glottophobie

24/11/2020

ARTICLE. Christophe Euzet (LREM) propose une loi pour sanctionner les discriminations à l’accent. La nomination de Jean Castex au poste de Premier ministre avait donné lieu à un cortège de remarques jugées peu judicieuses et contre lesquelles entend lutter le député.

Un député LREM propose de sanctionner la glottophobie

“Est-ce que quelqu’un peut me poser une question en français et à peu près compréhensible ?” lance Mélenchon, en octobre 2018, en réponse à une journaliste toulousaine de France 3, Véronique Gaurel, laquelle avait eu le malheur de lui poser une question dérangeante. Une sortie à minima surprenante pour un député des Bouches-du-Rhône, pourtant au fait de l’importance de l’accent dans l’identité des citoyens de certaines régions, dont la sienne. Une sortie blessante, regrettée à mi-mot par le chef de la France insoumise qui a mis en lumière l’existence des discriminations liées aux accents : la glottophobie.

Deux ans plus tard, le 18 novembre, Christophe Euzet (LREM) a proposé une loi à la commission des lois de l'Assemblée nationale. Son but : inscrire la glottophobie comme le 27ème critère de discrimination sanctionnable via l’article 225 du code pénal. L’objectif : susciter la prise de conscience et dissuader. Une démarche appuyée par une cinquantaine de députés de la majorité, qui rencontre un écho favorable auprès de la présidente de la Commission des lois, Yaël Braun-Pivet. Le texte devrait être examiné en séance à l’Assemblée le 26 novembre.

Catalan d'origine, maître de conférences à l’Université Via Domitia de Perpignan, député de l'Hérault, Christophe Euzet travaille sur ce texte depuis un an. Particulièrement sensibilisé à la cause, il a été confronté à de nombreuses reprises à des remarques désobligeantes : "On m’a déjà dit qu’on pouvait me guérir assez facilement, c’est plutôt pas mal, non ? Cela veut dire que je suis malade. Je l’ignorais. C’est tout de même stupéfiant. L’accent du Sud véhicule le cliché de l’incompétence. C’est pour ça qu’on apprend vite aux énarques à le perdre “, raconte-t ‘il au micro de LCI.

Que vous soyez puissant ou misérable, vous n’échapperez pas aux réflexions plus ou moins bienveillantes, si vous...

Contenu disponible gratuitement

58 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...