economieIndustrieabonnés

Crise des semi-conducteurs : deux usines Stellantis au point mort

29/06/2022

ARTICLE. Les usines du groupe Stellantis situées à Rennes-La Janais et à Sochaux sont à l'arrêt depuis respectivement le 22 et le 15 juin, et devraient le rester jusqu'au début du mois de juillet. L’industriel se retrouve confronté à une pénurie de semi-conducteurs – marché sur lequel la France est à la traîne – qui bloque la chaîne de production.

Crise des semi-conducteurs : deux usines Stellantis au point mort


Il n’y aura plus de voitures produites dans les usines Stellantis (ex-PSA) de Rennes-La Janais (Ille-et-Vilaine) et de Sochaux (Doubs) jusqu’au début du mois de juillet. La raison : la pénurie de semi-conducteurs, qui porte un méchant coup aux capacités de production des deux sites. D’après la CFDT, que relaye l’AFP, « le site (de Rennes-La Janais, NDLR) se voit contraint d’arrêter la production en raison d’un manque de pièces notamment sur les autoradios ». La fermeture des deux sites devrait provoquer la non-production de 12 000 véhicules. À Sochaux, les employés ont été placés en activité partielle, le temps du réapprovisionnement du site.

La situation n’est pas nouvelle....

Contenu réservé aux abonnés

80 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi