economieEcologie

Nucléaire : les dangers de l’écologisme et du capitalisme vert (Partie 2)

28/02/2021

ENTRETIEN.  L'Autorité de sûreté nucléaire vient d’acter la prolongation d’activité des plus vieux réacteurs de dix ans. Le nucléaire fait toujours plus polémique, attaqué par certains écologistes, ce que ne supportent plus le biochimiste Bernard Durand, co-auteur de l’ouvrage La trahison des clercs. L’éolien et le solaire photovoltaïque en Europe.

Nucléaire : les dangers de l’écologisme et du capitalisme vert (Partie 2)

Front populaire : Faut-il continuer à investir en Recherche et Développement sur les ENR ?

 Bernard Durand : Peut-être, mais ne mettons par la charrue avant les bœufs. Démontrons d’abord ces possibilités dans la pratique à petite échelle avant de les développer au forceps. Ce sera beaucoup plus sûr et beaucoup moins coûteux. En particulier, il faut renforcer les efforts pour améliorer les techniques de stockage-déstockage de l’électricité, qui sont leur talon d’Achille. Mais n’oublions surtout pas la faible densité énergétique de l’éolien et du solaire photovoltaïque. Elle impose l’occupation d’énormes surfaces pour produire les quantités dont nous avons besoin. Il faudrait donc multiplier par 3 ou par 4 la surface occupée pour produire la même quantité d’électricité ! Accepterons-nous de vivre submergés par les éoliennes géantes ?

FP : L’avenir ne peut donc être que nucléaire ?

BD : Non. Nous avons intérêt à faire flèche de tout bois, à condition qu’il ne soit pas pourri comme l’éolien. C’est un champ d’investigation immense pour la R&D qui, je l’espère, suscitera beaucoup de vocations. Mais il est absurde de détruire le nucléaire que nous avons déjà, au prétexte que grâce à la recherche, on rasera gratis demain.

FP : Comment expliquez-vous que les arguments que vous exposez contre l'énergie éolienne ou photovoltaïque, les problématiques de stockage, l’impossibilité de répondre à une demande à un instant “T”, soient si inaudibles ?

BD : La réponse se trouve peut-être dans un sondage IFOP de février, qui montre que l’opinion est pour l’instant très mal informée sur ces sujets, et qu’elle est d’autant plus favorable à ces énergies qu’elle les connaît le moins. Il est très curieux de constater que la plupart des gens ne tirent pas d’eux-mêmes les conclusions de ce qu’ils ont constamment sous les yeux : les puissances du...

Contenu disponible gratuitement

88 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+