InternationalUnion européenne

Bundesbank: le premier billion

Ce vendredi 7 août, j’ai twitté mes félicitations à la Bundesbank. Ce n’est pas que cela m’arrive souvent, mais l’occasion le justifiait. Je leur ai écrit: «Félicitations pour le premier billion». Je vais tâcher d’expliquer pourquoi.

Bundesbank: le premier billion

Un billion, dans leur langue comme dans la nôtre (mais pas en anglais), c’est un million de millions. Autrement dit, 1.000 milliards d’euros. La Bundesbank affiche tous les mois, avec un délai de 7 jours, la créance qu’elle détient sur la Banque centrale européenne (BCE), où la dette de celle-cei envers elle, au titre des soldes "Targets". Cette créance atteint aujourd’hui pour la première fois un chiffre qui dépasse la barre fatidique et dantesque du billion. C’est comme si elle détenait un million de millions sur un compte en banque ouvert à la BCE (d’ailleurs, d’un point de vue technique, c’est exactement cela: ce compte existe réellement).

Les grands médias français ne vous expliqueront pas pourquoi c’est important et ne vous aideront pas à comprendre pourquoi mon tweet de félicitations était, peut-être, légèrement entaché d’ironie. Qu’à cela ne tienne, je vais me substituer à eux.

Figurez-vous la situation suivante: j’habite dans une pension et, tous les mois, je règle ma petite note en signant une reconnaissance de dettes, au lieu que de payer comptant. L’hôte fronce le sourcil lorsque le total dû atteint un seuil critique. Mais combien plus en apprenant, par dessus le marché, que je suis autorisé à le rembourser, s’il vient à réclamer, non pas avec du vrai bon argent mais en lui redonnant exactement les mêmes reconnaissances de dettes que celles qu’il me présente pour remboursement. Pas besoin de réfléchir très longtemps pour comprendre qu’il se fait avoir (et, sans doute, dans un sombre recoin de son esprit, commencerait-il à se demander comment me mettre à la porte. On ne saurait l’en blâmer vraiment).

Dans mes conférences, je nomme ce phénomène de paiement fictif la «circularité» (attendu que je ne lui connais pas d’appellation que l’usage ait consacrée). Bien entendu, la circularité n’existe pas dans le...

Contenu disponible gratuitement

76 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+