InternationalUnion européenne

Charles-Henri Gallois : « L’inflation actuelle pourrait faire exploser la zone euro ! »

ENTRETIEN. Avec des tensions persistantes sur le prix de l’énergie et des matières premières, l’inflation atteint des records en Europe. Président de Génération Frexit, Charles-Henri Gallois analyse les conséquences de cette situation sur le futur de la zone euro.

Charles-Henri Gallois : « L’inflation actuelle pourrait faire exploser la zone euro ! »


Front Populaire : Garante de la stabilité des prix et de la monnaie, la BCE semble avoir renoncé à bloquer l’inflation à 2%. La BCE joue-t-elle son rôle dans cette histoire ?

Charles-Henri Gallois : On peut dire en réalité que la BCE est prise entre le marteau et l’enclume. L’objectif principal de sa politique est inscrit dans ses statuts et consiste normalement à maintenir la stabilité des prix, en d’autres termes à sauvegarder la valeur de l’euro (article 127 TFUE). Entre-temps, il y a eu la crise financière de 2008 où la BCE a commencé timidement (60 milliards d’euros en tout), ce que l’on appelle un assouplissement quantitatif (QE, Quantitative Easing en anglais), en d’autres termes des rachats d’actifs, essentiellement des emprunts d’État, pour faire baisser les taux. Il y a surtout eu la crise grecque et la crise de l’euro à partir de 2010 qui ont amené une accélération de ce QE pour faire baisser les écarts de taux d’emprunts d’État des différents pays de la zone euro, et par la même sauver une première fois l’euro.

L’artillerie lourde et le choix définitif de sauver l’euro, au détriment de la mission de la BCE, sont survenus en 2015, dans une zone euro encore agonisante, avec l’arrivée de Mario Draghi. Ce programme ne devait durer que 18 mois avec 60 milliards d’euros d’achats par mois. Nous y sommes encore avec plus de 3 000 milliards d’euros d’achats, dont un programme complémentaire lors de la crise du COVID-19. C’est vertigineux et cela n’est pas sans poser le problème de l’inflation qui s’immisce dans l’actualité. Ceux qui vous disent que cette action serait neutre vous mentent. Au départ, cela a amené une inflation des actifs (immobilier et marchés financiers), puis cela commence à toucher sérieusement l’économie réelle depuis l’année dernière.

FP...

Contenu disponible gratuitement

77 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+