InternationalAgricultureabonnés

Comment le dérèglement climatique pourrait conduire à une pénurie mondiale de pâtes

19/08/2021

ARTICLE. Les dérèglements climatiques qu’ont connus l’Europe et le Canada cet été pourraient bien nuire aux prochaines récoltes de blé dur... et avoir des conséquences lourdes pour l'industrie des pâtes alimentaires. Au point de déclencher une pénurie mondiale ?

Comment le dérèglement climatique pourrait conduire à une pénurie mondiale de pâtes

Les conséquences – aussi impressionnantes que dévastatrices – du dérèglement climatique constatées au cours de l’été au Canada et en Europe auront des conséquences très concrètes. Les pluies diluviennes remarquées en juillet en France, en Allemagne et au Benelux, ainsi que les chaleurs caniculaires au Canada ont réduit le potentiel de moisson du blé dur pour l’année 2021. Avec un stock mondial particulièrement bas, les professionnels craignent une pénurie dans la production de pâtes alimentaires.

Le Sifpaf (Syndicat des industriels fabricants de pâtes alimentaires) et le CFSI (Comité français de la semoulerie industrielle) ont diffusé un communiqué lundi soir. Ils y soulignent le rôle crucial du Canada pour le secteur, le pays (premier producteur mondial) représentant « à lui seul les deux tiers du commerce mondial de blé dur ». La faible récolte attendue outre-Atlantique devrait « se ressentir au niveau mondial et conduire à une flambée historique des prix mondiaux ».

30 % d’augmentation du cours du blé dur

Les fabricants de pâtes s’inquiètent. À raison. Devant la baisse de production mondiale de blé dur et devant l’inflation des prix — le cours du blé dur a pris +30 % en quelques semaines — François Rouilly, directeur général du groupe Panzani, explique au Figaro : « On n’aura pas le choix, il faudra que le prix des pâtes augmente en linéaire ». Alors que les images des rayons de pâtes vidés sous l’effet de la panique entraînée par le premier confinement en mars 2020 sont encore dans les mémoires, une pénurie est de nouveau à craindre. Mais cette fois-ci, parce que la matière première viendra à manquer.

Concrètement, 4,2 millions de tonnes récoltées de blé dur sont attendues dans le pays de Justin Trudeau. C’est 32 % de moins que la moyenne des cinq dernières années. En Europe,...

Contenu réservé aux abonnés

46 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+