InternationalExpertocratie

Italie : la nomination de Mario Draghi saluée par la finance

04/02/2021

ARTICLE. Après la démission du Premier ministre italien Giuseppe Conte, la semaine dernière, l’Italie perdure dans sa crise politique. Au point d’appeler à la rescousse Mario Draghi, l’ancien président de la BCE. Les marchés se réjouissent déjà !

Italie : la nomination de Mario Draghi saluée par la finance

Les marchés sont rassurés ! La Bourse de Milan a progressé de 2,6% depuis hier. Tout cela grâce à l’homme providentiel de la BCE, l’homme crédité d’avoir « sauvé l’euro » en 2012, Mario Draghi, dit « Super Mario » ! Ce dernier a été chargé hier de former un gouvernement de « haut vol » pour offrir à l’Italie un futur, rien que ça. Alors que l’Italie est au cœur d’une crise politique d’ampleur, ponctuée récemment par la démission du premier ministre italien Giuseppe Conte, mis en minorité au Parlement, le président de la République italienne, Sergio Mattarella, a demandé à Mario Draghi d’enfiler le costume de président du Conseil (l’équivalent du Premier ministre, chez nous).

Pourquoi une telle intronisation ? Un an, quatre mois et vingt jours après son entrée en fonction, le gouvernement « Conte II » - le 66ème gouvernement de l’histoire de la république italienne – est tombé. Sergio Mattarella a annoncé mardi aux Italiens, en direct à la télévision, l’échec des discussions pour former un gouvernement Conte III. Garant de la Constitution, le président italien aurait pu organiser des élections anticipées, mais non. Étant donné le contexte d’urgence « sanitaire, sociale, économique et financière. […] Nous avons besoin d'un gouvernement de plein exercice », a-t-il déclaré aux Italiens.

On peine à voir le rapport avec la démocratie. On voit en revanche bien le rapport avec la gouvernance. Certes, conformément au jeu des institutions italiennes, l’initiative revient à Sergio Mattarella de jouer le poisson-pilote au travers de la crise, autrement dit de mettre en place un nouvel exécutif le plus rapidement possible. Certes, par ailleurs, l’organisation politique italienne fondée sur un régime parlementaire élu majoritairement au scrutin proportionnel favorise l’instabilité politique (d’où la courte durée en moyenne des gouvernements et leur nombre depuis 1945)....

Contenu disponible gratuitement

51 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...