opinionsBondy

Assassinat du jeune Aymen, symbole de l’explosion de la violence des mineurs

03/03/2021

OPINION. Plus qu’un dramatique fait divers, la mort par balle du jeune adolescent à Bondy vendredi dernier est le signe d’une crise d’autorité alarmante, qui mêle des phénomènes de bandes, des mineurs violents toujours plus jeunes et insensibles, et une déliquescence des repères familiaux.

Assassinat du jeune Aymen, symbole de l’explosion de la violence des mineurs

L’assassinat par balles du jeune Aymen, âgé de 15 ans seulement, alors qu’il se trouvait avec son père dans les locaux de la maison de quartier de la rue Auguste Blanqui à Bondy, est le parfait révélateur de ce qu’est devenue la délinquance des mineurs dans notre pays. Et les déclarations du ministre de la Justice Eric Dupont-Moretti, pour qui cette forme de criminalité n’aurait pas évolué depuis des décennies et pour qui le simple fait d’en parler suffirait à alimenter « le sentiment d’insécurité », n’y changeront rien. Car le constat qui s’impose désormais, corroboré chaque jour par les faits, est bien celui d’une délinquance qui augmente rapidement, qui est de plus en plus violente et qui concerne des communautés qui ont fait le choix de vivre selon leurs modèles culturels et non selon les lois de la République.

Le rajeunissement de l’âge d’entrée des mineurs dans la délinquance est incontestable. Il s’observe depuis le début des années 2000 et concerne principalement les jeunes de moins de 13 ans. De la même façon, toutes les études de terrain font apparaître une mutation sensible de la délinquance des mineurs qui, après avoir longtemps essentiellement concerné les atteintes aux biens, vise désormais plus fréquemment les atteintes aux personnes. Mais le plus inquiétant réside sans doute dans le fait qu’il est constaté que, plus l’entrée dans la délinquance se fait précocement, plus les risques de récidive et d’ancrage dans le crime sont importants.

À ce phénomène déjà plus qu’inquiétant, s’ajoute celui des bandes qui sévissent dans plusieurs villes de France, à Paris et en région parisienne en particulier. Là encore, les dernières affaires qui ont été médiatisées ne représentent que la partie émergée d’un iceberg qui menace profondément notre société. Souvent constituées de mineurs et souvent communautarisées, ces bandes s’approprient des espaces...

Contenu disponible gratuitement

59 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...