opinionsSouverainsime

La mort d’une nation

OPINION. Laïcité, souveraineté… En quelques années seulement, nos dirigeants ont multiplié les renoncements sur des piliers essentiels de notre nation.

La mort d’une nation


Le 11 janvier 2015, j’étais à Paris, dans cette grande « marche républicaine » après les attentats perpétrés à Charlie Hebdo. Un rassemblement qui, je le pensais naïvement, allait enfin permettre à nos dirigeants d’ouvrir les yeux sur l’entrisme du salafisme dans la société depuis 1989. La foule était unanime à rendre hommage à notre laïcité, celle en vertu de laquelle le blasphème est permis, le port des signes religieux interdit et le prosélytisme banni. Celle encore qui permet aux femmes de quitter le dictat communautaire pour s’émanciper. Celle où l’école de la République est un entonnoir à l’envers dans lequel on y entre serré par nos origines et on y sort grandi par une patrie. Cette nation qu’est la France avec son particularisme issu de la Révolution avait soudain pris tout son sens. Et la foule applaudissait ceux qui la protègent : les forces de l’ordre et l’armée.

De...

Contenu disponible gratuitement

80 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+