opinionsNewton

L’homme arc en ciel

OPINION. Un texte sur le racisme débutant par un témoignage, un point de vue que résument bien les mots qui suivent : l’expérience du disque de Newton qui combine les couleurs pour donner du blanc est complémentaire de celle au cours de laquelle, à l'aide d'un prisme, on sépare la lumière blanche en ses différentes composantes colorées.

L’homme arc en ciel

Le disque colorié des sept couleurs sous l’effet de la rotation tend vers le blanc. Tel est le disque de Newton.

Cher Michel Onfray. Merci d’avoir placé des portes de communication entre les lecteurs de « Front populaire » et votre équipe.

Je me présente : Philippe Stiffler, j’ai soixante-treize ans, suis un ex projeteur en constructions électriques, puis informaticien, responsable de la micro-informatique d’un département de maintenance des centrales électro nucléaires françaises et belges.

Mes dernières années d’activité furent très orientées robotique avec des voyages fréquents. Passionné par les sciences humaines j’ai entamé une analyse en vue de pratiquer la psychothérapie. Université St Denis Paris VIII – Ecole Ferenczienne, pratique de la bio-analyse.

J’ai pris goût aux voyages comme vous, témoin du monde en permanente transformation.

A l’époque, quand la robotisation apparut, les milieux industriels français, n’ont pas bien compris les atouts de ce nouveau domaine. Décidément manque de vision des administrations trop figées.

J’ai donc continué de voyager, continué d’observer, malgré moultes déceptions. En retraite, même bougeotte, même recherche d’une vie meilleure, plus hédoniste. Dès mon soixantième anniversaire et adossé à un ancien projet de mes vingt ans, j’ai décidé de construire ma maison de retraite sur les bords du golfe de Guinée, c’est-à-dire au Cameroun, ville balnéaire de Kribi. (Kribi la belle)

Depuis longtemps je cultive de nombreuses réticences vis-à-vis des maisons de retraite. (La pandémie m’a donné raison) Je ne désire pas du tout y séjourner. Si mon état de santé ne peut plus me permettre une vie autonome, une auto disparition peut toujours être envisagée.

Le monde aquatique se trouve à portée de brasses...

Résultat, je me suis expatrié au Cameroun. J’y accepte les quelques contraintes. En retour, je me sens vivre au paradis. Enfin je le suppose ainsi... L’ambiance de vie, composée de chal...

Contenu disponible gratuitement

87 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...