opinionsLilian Thuram

Propos sur « les blancs » : lettre ouverte à Lilian Thuram

08/01/2021

OPINION. Suite à la sortie de son livre « la pensée blanche », Lilian Thuram n’a cessé, dans les médias, d’évoquer le fumeux concept de « privilège blanc ». Tout cela manque d’épaisseur, de la pâleur de l’avenir qu’il propose à ceux qu’il racise, à la noirceur des sentiments qu’il prête aux blancs. Droit de réponse contre l’essentialisation.

Propos sur « les blancs » : lettre ouverte à Lilian Thuram

L’heure est grave. Alors que le pays coule, certains, dont vous êtes, s’évertuent à ouvrir les robinets de la discorde pour enfoncer un peu plus la France, et l’envoyer tout entière vers un naufrage fatal. Alors je m’élève contre cette idée car notre pays mérite votre soutien, notre soutien et surtout la reconnaissance.

C’est la France qui vous a fait Monsieur Thuram. Et qui vous permet aujourd’hui d’exister pour de nombreuses personnes, d’être un modèle pour une partie, d’être un porte-voix pour d’autres.
Je vais donc vous répondre. Car nous avons, selon vos propres paroles racisées nous « les blancs », un droit de réponse à utiliser contre vos accusations et vos déformations de la réalité qui feraient de la partie historique de la France des moins que rien, des racistes ! Cela est grave Monsieur Thuram, et à plus d’un titre !

Cela remet en cause ce qu’est la France et comment elle s’est construite sur ses valeurs d’égalité et de fraternité. La liberté vous savez déjà ce que c’est, puisque vous en usez jusqu’au bout, au point de nous accuser des plus basses pensées.
Mais la devise républicaine s’applique pleinement à qui veut se donner la peine des efforts qui lui ouvriront les voies de la réussite. L’égalité est possible, même si certaines conditions font le chemin plus long et semé d’embûches, le mérite n’en est que plus grand !

Mais cette notion de mérite, vous la niez pour céder à la culture de l’excuse, par la couleur, l’économique et du dominé à vie, marqué à jamais. Nous les blancs, serions les dominants. Sérieusement, que la France vous déplaise, cela est votre choix, votre avis. Mais que vous la salissiez, et que vous insultiez tous les blancs, alors que la France vous a grandi M. Thur...

Contenu disponible gratuitement

88 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+