opinionsSanté

Théologiens de la santé et Inquisition scientifique

OPINION. Attachons-nous au piège du pan médicalisme, la nouvelle religion de la santé éternelle. Celle-ci est devenue le nouveau sacré ou comme le dit si justement André Comte-Sponville : « la valeur suprême ». Nous dirons pour notre part l’incarnation du bien (être).

Théologiens de la santé et Inquisition scientifique

La dictature de la bien-pensance sanitaire érigée au rang de vérité scientifique incontestable et incontournable (cf : les menaces et plaintes diverses contre les Professeurs Raoult, Perronne, Delépine, Toussaint, etc…) multiplie les victimes de diverses natures (dont il n’est possible que d’ébaucher la pandémie) : économiques et médicales.

Nous allons succinctement évoquer celles-ci avant d’aborder le pan psycho-psychiatrique du désastre sanitaire lié et corrélatif au mythe épidémique et aux mesures promues.

-Tout d’abord le système de santé a été sévèrement ébranlé par la Covidémie : cabinets médicaux libéraux désertés au printemps, cliniques fermées par les ARS, surcoûts des investissements en milieu hospitalier (dont certains inutiles : surcharge en personnel dans des structures « vides » mais en attente d’hypothétiques afflux de patients, achats de matériels à usage ponctuel et de produits délétères etc…).

-Si l’on veut résumer cela, sans mentionner le volume ubuesque de téléconsultations et autres mascarades (sic !!), rappelons que l’année 2020 avait commencé sous de bons auspices, la loi de finance de la Sécurité sociale (LFSS2020) tablait sur un déficit « limite » de 5,4 milliards d’euros…et d’un retour à l’équilibre en 2023. Mais le double choc sanitaire et économique a tout bouleversé : dépenses exceptionnelles et effondrement des recettes (chômage partiel, fermetures d’entreprises etc… et cela n’est qu’un début !!) conduisent à une correction budgétaire (2021) de …10 milliards d’euros annoncés par Olivier Véran en octobre. Plus de 2,4 milliards d’euros pour les établissements hospitaliers… les hausses de salaires et les heures supplémentaires… et peu après le sénat vote une nouvelle enveloppe de 800 millions d’euros pour les tests PCR et les tests antigéniques. Au fil des examens parlementaires successifs, les prévisions passent donc de 46,6 milliard d’euros  à 49 milliards d’euros de déficit de la SS soit une majoration importante (deuxième « vague...

Contenu disponible gratuitement

69 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+