politiqueBeauvau

Ségolène Royal : tant qu’on parle d’elle

12/12/2020

ARTICLE. L’ancienne candidate à la présidence de la République en 2007 multiplie les polémiques sur les plateaux de radio. Quitte à se faire railler et friser le ridicule à maintes reprises, l’ancienne ambassadrice des pôles garde son cap. Avec en ligne de mire l’échéance électorale de 2022.

Ségolène Royal : tant qu’on parle d’elle

Le chantre de la “bravitude” en 2007 a encore fait parler d’elle. Invitée mardi, par Sud Radio, à s’exprimer sur le “Beauvau de la sécurité” voulu par le président de la République, Ségolène Royal s’est fendue d’un de ces traits d’humour dont elle a le secret : “Je ne sais pas si les Français qui écoutent connaissent 'Beauvau’" (…) Dans le fin fond de nos campagnes, vous pensez que les gens" connaissant la place Beauvau ? "Ils savent ce que c’est un veau, un veau qui est beau". "Je vais expliquer aux gens qui nous écoutent. C’est l’adresse du ministère de l’Intérieur." A nouveau, la machine à buzz s’est mise en branle et l’ancienne ministre a subi le feu des railleries. Elle en a l’habitude.

Celle qui se qualifie elle-même sur twitter de "finaliste" de la présidentielle 2007 (où elle avait recueilli 46,94 % des voix) multiplie les apparitions médiatiques à la télévision et à la radio depuis 2018. Avec souvent la petite phrase pour susciter la moquerie des auditeurs. Le 10 novembre, sur RMC, la voilà qui critique la fermeture des petits commerces jugés alors comme non essentiels. “ Est-ce que le Général de Gaulle aurait livré la France à Amazon ?” demande-t-elle alors. Avant de conspuer la fermeture des librairies, coupable de renvoyer les gens vers...Netflix. Et quand ce ne sont pas pour ses petites phrases, ce sont pour ses idées que Ségolène Royal est attaquée.

L’ancienne présidente de la Région Poitou Charente est régulièrement pointée du doigt pour son discours sur la Laïcité : interrogée à propos de l’affaire Mila, alors que l’adolescente est harcelée, menacée de mort, pour avoir insulté Allah sur Instagram, Ségolène Royal balaie le sujet d’un revers de la main : “ce n’est pas à partir de comportements comme ceux-là qu’on peut poser...

Contenu disponible gratuitement

62 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...