sociétéRadicalisation

Appel contre la racialisation de la question sociale

27/07/2020

Dans une tribune publiée sur le site Marianne.net le 26 juillet 2020, le mouvement République souveraine, sociale, laïque et écologique a pris l’initiative de réagir face à l’offensive des tenants du retour de « la race » dans le débat public, promouvant un multiculturalisme diviseur, rejetant la laïcité et reléguant la question sociale. C’est dans cet état d’esprit qu’a été proposé l’appel ci-dessous, ouvert à tous ceux qui se sentent concernés, en vue de rassembler associations, personnalités et simples citoyens, dans le respect de l'indépendance de chacun, pour contrer ce dévoiement qui est une impasse pour les idéaux d’émancipation et de justice sociale. 

Appel contre la racialisation de la question sociale

La racialisation de la question sociale, une impasse.  Notre République laïque et sociale, une chance pour tous !

Alors que notre pays traverse une grave crise sociale, qui touche l’ensemble des membres de notre société, certains se sont emparés de l’affaire Georges Floyd pour tenter d’assimiler la France à un pays raciste.

Rappelons que notre pays n’a jamais connu la ségrégation, qu’il a été le premier, au nom de l’égalité, à abolir l’esclavage dès l’apparition de la République (1794), puis définitivement dès son retour en 1848, et qu’avec la fin du colonialisme – que ses propres idéaux condamnaient – il a parié sur l’égalité, rejetant les séparations selon les différences pour favoriser le mélange. Il a su donner les mêmes droits civils, économiques et sociaux à chacun, pour dépasser par le haut les contradictions du passé. Cela a été le fait non seulement du combat des Républicains, mais aussi des luttes sociales dont bien des acquis sont inscrits dans notre Constitution. C’est une chance pour tous ! C’est d’ailleurs ce qui justifie aux yeux de bien des migrants de rejoindre notre territoire, la France étant devenue depuis 2019 la première terre d’asile d’Europe.

Aucune discrimination ne doit rester sans réponse, mais comment suivre ceux qui entendent assigner aux problèmes sociaux une origine uniquement raciale ? Selon le baromètre de la Commission nationale consultative des droits de l’homme, la France n’a jamais été aussi tolérante et ouverte à l’égard des étrangers. Le Défenseur des droits recense, en matière de discriminations diverses, 5 448 réclamations (rapport 2019) dont 14,5 % relatives à l’origine et 2,6 % relatives aux convictions religieuses (21,3 % et 3,7 % respectivement en 2016). On comprend mal comment on peut parallèlement affirmer qu’il s’agirait d’un phénomène de masse, dit « systémique », car même en multipliant les réclamations par dix, nous en serions encore loin. S’il y a...

Contenu disponible gratuitement

64 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+