sociétéBHLabonnés

Quand BHL s’affiche à Odessa avec un ex-commandant accusé de crimes de guerre

21/03/2022

ARTICLE. Bernard-Henri Lévy s’est rendu à Odessa dans le sud-est de l’Ukraine, pour y soutenir les « braves » Ukrainiens contre les « chiens de Poutine ». Il s’est ensuite montré fièrement aux côtés de Maxim Marchenko, l’ancien commandant du bataillon « Aïdar »… qui est accusé de crimes de guerre dans le Donbass.

Quand BHL s’affiche à Odessa avec un ex-commandant accusé de crimes de guerre


Si le peuple ukrainien (de l’Ouest) possède l’amitié de BHL, impossible d’en dire autant des victimes serbes, libyennes ou irakiennes des guerres menées par l’OTAN, ou encore des populations ukrainiennes russophones du Donbass. Mais jouer les va-t-en-guerre des beaux quartiers ne suffit pas ; voilà que BHL se montre fièrement au côté de Maxim Marchenko, l’actuel gouverneur de l’oblast (région) d’Odessa, dans le sud-est de l’Ukraine. Ce dernier n’est autre que l’ex-commandant (2015-2017) du bataillon « Aïdar », une unité militaire ukrainienne accusée d’avoir commis des crimes de guerre dans le Donbass.

BHL lui-même a confirmé sa présence au côté de Marchenko dans une publication Twitter du 15 mars, accompagnée du mot-dièse « #denazifyPutin » (« dénazifier Poutine », en français) : « Oui, bien sûr, je suis avec le gouverneur Maxim Marchenko. Un homme courageux. Je l’ai rencontré dans les tranchées du Donbass, où il combattait les chiens de guerre de Poutine qui attaquaient l’Ukraine. Aujourd’hui, il défend Odessa. Donc l’Europe et les valeurs démocratiques. »

De 2015 à 2017, Marchenko a commandé le bataillon « Aïdar », unité spéciale formée de volontaires issue de l’armée de terre, créée en 2014 pour mater l’insurrection des séparatistes de l’est ukrainien qui refusaient de reconnaître les nouvelles autorités de Kiev issues de la révolution de Maïdan.

Devant la polémique qui commençait à enfler sur les réseaux sociaux, BHL a affirmé auprès de CheckNews, l’antenne de fact-checking de Libération, que ce commandant n’avait rien à voir avec le nazisme, et qu’il est celui qui a purgé le bataillon de ses têtes radicales, quand il en avait pris le contrôle en 2015 pour le compte de l’armée. Ce dernier a été nommé gouverneur d’Odessa le 1er mars 2022 et organise la défense de la ville face à l’offensive russe.

Un bataillon responsable...

Contenu réservé aux abonnés

65 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+