ÉconomieLe rond-point

Inflation, prix de l’électricité : le fiasco Macron-Le Maire

Le tandem Macron-Le Maire excelle surtout dans la communication et les effets d'annonces : ils ont la situation économique en main. Quant au réel, c'est autre chose.

/2023/12/herblayrp


En 2022, Bruno Le Maire pouvait encore se vanter de la moindre inflation de notre pays par rapport au reste de la zone euro. Las, comme tant de ses déclarations, le temps est venu infirmer son propos. Aujourd’hui, la France est un des pays où l’inflation est la plus forte, du fait de l’explosion des prix de l’électricité. Cependant, il y a plus de deux ans, le ministre dénonçait « l’aberration » du mécanisme de fixation de son prix. Mais depuis, si les discussions se poursuivent, rien de concret n’a été fait, l’exécutif abandonnant les Français aux conséquences néfastes de ces règles aberrantes.

Une passivité agitée

Il est temps de faire le bilan. En septembre 2021, Bruno Le Maire faisait mine de découvrir les mécanismes de fixation du prix de l’électricité dans l’Union européenne, pourtant en partie négociés sous Nicolas Sarkozy, dont il avait été secrétaire d’État aux Affaires européennes… Il demandait alors une « réforme du marché de l’énergie », jugeant que « ce marché est une aberration. Il n’y a aucune raison que la France paie le coût marginal de fonctionnement des productions de gaz qui se font en Allemagne ou ailleurs ». Il demandait « au président de l’Eurogroupe de penser un changement en profondeur du marché européen de l’énergie ». Plus de deux ans après, rien n’a changé, et si Emmanuel Macron a vu Olaf Scholz le 10 octobre pour « résoudre (les) divergences qui bloquent la réforme du marché européen de l’électricité », juste après, le ministre allemand de l’Économie s’est empressé, bien peu diplomatiquement, de souligner qu’il « reste du chemin à parcourir », moyen probable de signifier que l’Allemagne n’entend pas restituer à notre pays l’avantage d’une électricité bon marché. L’incapacité de la France à mener cette négociation en dit long sur l’incompétence et les verrous mentaux de nos dirigeants. En 2023, nous avons repris...