Philosophieabonnés

Les lectures indispensables pour Penser la télévision

Schmock ou le triomphe du journalisme de Jacques Bouveresse, éd. Seuil, coll. Liber, 2001

Les lectures indispensables pour Penser la télévision


Dans Schmock ou le triomphe du journalisme, le philosophe Jacques Bouveresse (1940-2021), récemment disparu, propose une synthèse de la pensée satirique et critique de l’écrivain viennois Karl Kraus (1874-1936) dont il est l’un des meilleurs spécialistes en France. Kraus, fondateur de la revue Die Fackel (« Le Flambeau ») est en effet l’un des grands précurseurs, dans les premières décennies du XXe siècle, de la critique de la presse (voir mon article sur ce sujet, p. 130). Le titre du livre de Bouveresse est un clin d’œil à la pièce Knock ou le triomphe de la médecine (1923) de Jules Romains. Mais qui est donc ce mystérieux Schmock, qui donne son titre au livre ? Un personnage de théâtre lui aussi. « Schmock, le personnage de la comédie de Gustav Freytag, Les Journalistes (1853), est resté dans les mémoires, notamment par une réplique fameuse qui est devenue le symbole de la mentalité du journaliste caméléon sans convictions, sans principes et sans scrupules : “J’ai appris […] à écrire pour toutes les tendances. J’ai écrit à gauche et puis à droite. Je sais écrire selon n’importe quelle tendance.” »

En publiant de 1899 à 1936 sa revue satirique dont il était au départ « éditeur-responsable » et dont il devient à partir de 1912 le seul auteur, Kraus vise pendant toutes ces années, à travers des dizaines d’articles polémiques et satiriques, la presse, en particulier la presse libérale proche des milieux d’affaires et des milieux politiques (représentée par la Neue Freie Presse, à peu près l’équivalent du Monde actuel en France). Selon lui, la presse dominante a toujours été une sorte d’auxiliaire dévoué dans l’instauration du système du marché universel en train de s’instaurer. En corrompant le langage et en anesthésiant l’intelligence et la sensibilité pour faire accepter l’inacceptable (Kraus a...

Contenu réservé aux abonnés

36 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...