FPContenu payant

« Profitflation » : ce que révèlent les profits records du CAC 40

Envolée de l’inflation et des taux d’intérêt, chute de la croissance : le contexte économique n’était guère brillant l’an dernier. Si quelques rares grandes entreprises ont eu des difficultés, le CAC 40 a battu son record de profits pour la troisième année consécutive…

PROFITFLATION-RP17

C’est une envolée des profits très révélatrice de notre système économique actuel. Comme le rapporte Le Monde, les entreprises du CAC 40 avaient réalisé 88,5 milliards de profits en 2018 et 94,7 milliards en 2019. Les 153,6 milliards de 2023 représentent par conséquent une augmentation de 67 % par rapport au pic pré-Covid ! Cette hausse vertigineuse en dit long sur le rapport de force qu’ont acquis ces entreprises sur les marchés où elles opèrent vis-à-vis de leurs clients : l’inflation ne les a pas fait souffrir, elle a au contraire été une formidable opportunité pour augmenter les prix plus vite que leurs coûts et gonfler leurs marges et leurs profits. Nous avons bien eu une « profitflation », où l’augmentation des prix a été fortement accentuée par l’effet d’opportunité des plus grandes entreprises, comme François Lenglet l’avait rapporté sur RTL au sujet de Procter & Gamble, le fabricant d’Ariel ou Pampers. Et à ceux qui évoquent la fable, largement fausse, des « profits d’aujourd’hui qui feraient les investissements de demain, et les emplois d’après-demain », il suffit de se pencher sur l’évolution des dividendes et des rachats d’action, pratique effarante du capitalisme financier, pour comprendre que les actionnaires sont les principaux bénéficiaires de cette envolée des profits. Les 67,8 milliards de dividendes et 30,1 milliards de rachats d’action représentent en effet plus de 60 % des profits du CAC 40, signes qu’ils sont bien les premiers à être servis. Et cela est d’autant plus vrai que l’envolée des profits est aussi une conséquence des exigences des actionnaires qui réclament toujours plus aux dirigeants des entreprises et peuvent renvoyer ceux qui ne parviennent pas à satisfaire leurs insatiables demandes.


Le malheur des petits


Mais derrière les profits du CAC 40, il y a aussi le malheur des plus modestes. Les petites entreprises étranglées par les hausses de...

Retrouvez tous les articles

553 résultats

Thématiques
Sujets