Editoabonnés

Renouer avec la volonté d'être une civilisation

02/12/2020

Comment le courage du peuple arménien peut aujourd'hui inspirer la France à renouer avec son histoire et avec ce qu'elle est. L'édito de Stéphane Simon, co-fondateur de Front Populaire.

Renouer avec la volonté d'être une civilisation


C’est dans l’avion qui nous emmène à Erevan, Michel, Alexandre — notre réalisateur — et moi, le 14 novembre, que je commence ce texte. Je le terminerai, balloté dans un van de presse, sur la route de Stepanakert, capitale de la province de l’Artsakh (Haut-Karabakh).

Témoigner de ce qui se joue là-bas, parler du sort de ce territoire aux mille monastères, chapelles, églises, rencontrer les descendants de la Grande Arménie des rois Tigrane, Mithridate, de la princesse Zénobie, du troubadour Sayat-Nova, des poètes Charents, Toumanian ou encore du compositeur Komitas est l’enjeu de ce voyage. Quel avenir, en effet, pour cette région montagneuse que le peuple arménien millénaire a dû céder à l’Azerbaïdjan, une nation créée de toutes pièces le siècle dernier par la double volonté de Lénine et Staline et qui s’est réveillée 50 ans plus tard, assise et fiévreuse sur le tas d’or corrupteur de ses hydrocarbures ?

L’Arménie. Mon cœur se serre à l’évocation de la grandeur de cette nation qui n’est pourtant pas la mienne. Pourquoi ? Voilà un pays de temps long (6 000 ans) qui fait civilisation au point que sa culture, si féconde, conclut sa devise nationale : « Arménie, une nation, une culture ». Ici, une douceur solidaire lie ceux qui composent son peuple, un courage aussi grand que le martyre qu’il a subi, un art de vivre, de se divertir et de mourir aussi. Ce peuple a une manière d’être soi si dense qu’elle finit par couler dans son sang, à force de transmission de génération en génération, comme un héritage transmis, dans le respect des aînés que personne ne songerait à abandonner dans un « EHPAD ».

Quel lien avec ce numéro dédié au génie français, me demanderez-vous ? Précisément cette façon d’être soi qui conduit un peuple à se...

Contenu réservé aux abonnés

34 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi