culturePhilosophie

L'art d'être français

13/06/2021

CRITIQUE. Les éditions Bouquins ont publié le 20 mai le dernier livre de Michel Onfray. Il y déploie, comme dans une adresse au fils qu’il n’a jamais eu, un ensemble de considérations et de conseils à la jeune génération, immergée dans le tourbillon de la postmodernité.

L'art d'être français

Son ouvrage, Michel Onfray le conçoit comme une sorte de guide, à la fois de sagesse et de conduite, à destination des jeunes « philosophes en puissance », sur le modèle des Lettres à un poète de l’écrivain Rainer Maria Rilke. Il s’agit de leur transmettre quelques outils pour qu’ils puissent « sculpter leur existence », « construire ensemble » et surtout « voyager en mer par temps mauvais ». Ce temps mauvais, le philosophe le décrit en profondeur, en observateur minutieux qu’il est de notre civilisation déclinante.

C’est ce sentiment aigu du déclin qui pousse invariablement le philosophe sur une pente conservatrice (oui, il existe une tradition conservatrice à gauche). Conserver ce qui peut l’être d’une civilisation qui a un temps soulevé le monde à bout de principes. Pour cela, il convient de réhabiliter la transmission dans une époque qui ne sait plus que communiquer, et substituer au culte des cendres la préservation du feu.

Être véritablement français…

Michel Onfray nous brosse d’abord un portrait de la France. La France comme géologie, comme géographie, comme histoire, cette France braudélienne du temps long. En quelques pages seulement, on passe du baptême de Clovis aux Essais de Montaigne. Ce survol permet de constater l’évidence : le caractère catholique du premier millénaire français écrase toute autre considération. Ce catholicisme, par ailleurs décrié en tant que système de valeurs par le philosophe, rend pourtant possible ce qu’il appelle les « pierres constitutives de l’esprit français ».

Ces pierres constitutives sont représentées par des penseurs français majeurs qui personnifient à eux seuls cette psychologie, ce tempérament, cet esprit français que les siècles ont commué en art de vivre. Parmi elles, Montaigne, symbole de la finesse, de la rigueur de la pensée et de l’humour subtil. Michel Onfray perçoit en lui l’inventeur de...

Contenu disponible gratuitement

75 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi