economieUnion européenneabonnés

À cause de l'Europe, EDF plonge dans la crise

16/03/2022

ARTICLE. EDF revoit à la baisse ses prévisions de résultats pour 2022. Les récents problèmes de corrosion et les directives gouvernementales imposées par l'Union européenne vont coûter des milliards à l’entreprise.

À cause de l'Europe, EDF plonge dans la crise


L’absurdité de la concurrence imposée par Bruxelles à la France va plonger à nouveau EDF dans la difficulté financière, elle qui sortait d’un exercice 2021 bénéficiaire (18 milliards d’euros d’EBITDA, équivalent de l'excédent brut d'exploitation). L’entreprise va être contrainte de devoir racheter à prix d’or sur le marché une électricité qu’elle sera obligée de vendre à prix cassé à ses concurrents. Si le problème n’est pas nouveau, EDF a mis à jour le chiffrage initialement annoncé. Présentées ce lundi 14 mars dans un communiqué, les données avancées n’arrangent pas les affaires de l’industriel. Associées aux récents problèmes de corrosions, les pertes qu’elle devra affronter en 2022 devraient dépasser 26 milliards d’euros, contre 18 pour les premières estimations de janvier.

EDF va payer cher la décision du gouvernement, annoncée le 13 janvier 2022, de limiter la hausse des prix de l’électricité à 4 % subie par les consommateurs en 2022. Pour atteindre ce résultat, l’État a imposé à EDF la vente de 20 TWh d’électricité, en plus des 100 déjà prévus, à ses concurrents. Le tarif ne changera pas : ce sera celui des prix régulés ARENH. À savoir 46,20 euros le MWh. Mais qu'est-ce qu'ARENH, au juste ? Il s’agit du dispositif qui résulte d’un engagement de l’État français auprès de la Commission européenne et qui permet à tous les fournisseurs alternatifs de s’approvisionner en électricité auprès d’EDF dans des conditions fixées par l’État. Un système aberrant à l'origine d'une conséquence qui l'est tout autant : n’étant pas en mesure de produire elle-même ces 20 TWH supplémentaires, EDF va devoir l’acheter sur le marché. À prix fort.

Ce mercredi 16 mars au matin, le prix de l’électricité sur le marché de gros s’établissait à 266 €/MWh. À titre d’exemple – ce marché étant particulièrement volatile –, il faudrait donc qu’EDF...

Contenu réservé aux abonnés

52 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+