economieClimatabonnés

Inflation : le prix de la viande s’envole

17/08/2022

ARTICLE. La crise ukrainienne a considérablement ébranlé les éleveurs. Les hausses des prix de l’énergie et du coût des engrais ont entraîné une forte inflation à la vente. Et la sécheresse historique des dernières semaines ne devrait certainement pas arranger la situation.

Inflation : le prix de la viande s’envole


La viande sera-t-elle bientôt un plat de luxe ? Nous n’en sommes pas encore là, mais les chiffres ont de quoi inquiéter. Dans son relevé des Indice des prix dans la grande distribution, l’Insee explique qu’en un an, les prix de la viande sont ceux qui ont le plus progressé (+9 %), tous produits alimentaires confondus. Les causes de cette inflation sont nombreuses.

Le contexte géopolitique et ses conséquences pèsent sur les prix. L’invasion de l’Ukraine par l’armée russe le 24 février 2022 a plongé l’Europe dans une crise énergétique sans précédent depuis le choc pétrolier de 1973. La hausse du prix de l’énergie se répercute fortement sur ce centre de coût qui a connu une progression de +63,9 % entre juin 2021 et juin 2022 chez les éleveurs. La Chambre d’agriculture du Tarn expliquait en 2017 que le coût de la mécanisation dans la production de viande s’élevait jusqu’à 23 % du total.

Par ailleurs, la crise ukrainienne pèse également sur l’alimentaire. La flambée du cours du gaz a eu un effet direct sur le cours des engrais azotés. Le site Terre-net.fr relève notamment une augmentation de 238 % du cours de l’Ammonitrate 27 entre juillet 2022 et juillet 2021. Fatalement, cette progression se répercute sur le cours des céréales. Dans son Indice des prix agricole, l’Insee note une progression de +72,6 % en un an. Ce qui explique pourquoi le coût de l’alimentaire pour les animaux a progressé de + 27,8 % dans le même laps de temps.

Les éleveurs puisent déjà dans les stocks destinés à l’hiver

L’alimentation à destination des bêtes est loin d’être le principal coût de production d’un éleveur. Son poids est estimé en moyenne à 16 % par la Chambre d’agriculture du Tarn. Mais un phénomène non prévu est venu se greffer aux...

Contenu réservé aux abonnés

49 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+