InternationalOTANabonnés

Décisions de Poutine : la géographie, ça sert d’abord à faire la guerre

OPINION. Poutine a reconnu hier officiellement l’existence de Donetsk et Louhansk, les deux républiques séparatistes pro-russes de la région ukrainienne du Donbass. Une décision paradoxalement à la fois prévisible et inattendue qui lui permet de former un glacis défensif contre les prétentions otaniennes.

Décisions de Poutine : la géographie, ça sert d’abord à faire la guerre


La débandade américaine en Afghanistan après une guerre de 20 ans a-t-elle marqué la fin d’un cycle historique entamé avec la chute de l’URSS en 1991 ?

En 1974, la Turquie membre de l’OTAN avait envahi Chypre, pays indépendant au prétexte d’une tentative de coup d’État à Nicosie. La « communauté internationale », à savoir les États-Unis et les pays européens n’avaient pas bougé. Cela fait 48 ans que ce pays est coupé en deux et ce n’est pas près de changer. Cette durée montre le basculement auquel nous allons être confrontés avec les décisions de Vladimir Poutine. Basculement qui va complètement structurer ce qui va se passer dans cette partie du monde.

Gare aux aveuglements

On rappellera brièvement les éléments de fond absolument incontestables de ce dossier. Après l’effondrement de l’Union soviétique, les États-Unis ont joyeusement piétiné et pillé la Russie grâce à leur marionnette alcoolique Boris Eltsine imposant au peuple russe un effondrement économique violent et douloureux et une succession d’humiliations difficilement supportables dans un pays au fort patriotisme. La Russie a dû avaler un nombre non négligeable de couleuvres dans certaines avait la taille du boa constrictor. Avec une reconnaissance unilatérale des indépendances de la Slovénie et de la Croatie, l’Allemagne réunifiée a donné le signal de la guerre civile particulièrement meurtrière qui a abouti à la désintégration de la Yougoslavie. Sous un prétexte jamais prouvé, l’OTAN a bombardé la Serbie, envahi une de ses provinces, le Kosovo, pour la détacher et en faire un État mafieux où ont été établies des bases américaines.

La Russie a été impuissante à protéger ses frères slaves orthodoxes. Ceux-là mêmes au secours desquels elle était venue en aide en août 1914 en rentrant en guerre contre les puissances centrales. On passera rapidement sur la litanie des autres violations du droit...

Contenu réservé aux abonnés

71 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+