InternationalEurope

L’Allemagne torpille (encore) l’idée de défense européenne

12/11/2020

ARTICLE. Après une âpre présidence Trump, l’Allemagne applaudit à l’élection de Joe Biden à la tête des États-Unis et acte le retour de la vieille alliance germano-américaine. L’occasion pour la ministre allemande de la Défense de torpiller une nouvelle fois l’idée d’autonomie européenne en matière militaire

L’Allemagne torpille (encore) l’idée de défense européenne

Le 2 novembre dernier, la veille de l’élection américaine, Annegret kramp-Karrenbauer, la ministre allemande de la Défense, est revenue aux fondamentaux dans une tribune visant clairement à réaffirmer le lien d’airain de l’alliance germano-américain et intitulée « Europe still needs America » (ndlr : L’Europe a toujours besoin des États-Unis). Les déclarations de la ministre allemande sont parfaitement claires : « les illusions d’autonomie stratégique européenne doivent cesser (…) les Européens ne pourront pas remplacer le rôle crucial de l’Amérique en tant que fournisseur de sécurité. »

Depuis l’élection - qu’elle soit temporaire ou définitive -, de Joe Biden, l’Allemagne se félicite du résultat du scrutin. Angela Merkel a elle-même vivement félicité Biden quelques jours après l’élection en insistant elle aussi sur une « amitié transatlantique irremplaçable », pour se réjouir d’une « coopération future avec le président Biden ».

Rien que de très diplomatiquement banal, car féliciter un président élu n’est-il pas une évidence des relations internationales… ? Certes, mais pas uniquement. Les relations de l’Allemagne avec les États-Unis s’étaient tendues durant la présidence Trump, ce dernier ayant remis en question le rôle historique de « parapluie » militaire de son pays, accusant l’Allemagne de jouer les passagers clandestins en ne contribuant pas assez au budget de l’OTAN. Une remise en cause historique de la relation entre deux pays qui sont liés au moins depuis la fin du 19ème siècle. L’ère Biden ouvre ainsi un retour aux fondamentaux.

Il faut rappeler les États-Unis ont connu des vagues d’immigration allemande au 19èmesiècle, si bien que près de 15% de la population américaine actuelle possède des origines allemandes. Depuis lors, les États-Unis ont toujours utilisé l’Allemagne pour faire contrepoids à la France en Europe, et ce durant tout le 20ème siècle !

En 1918, ce sont les États-Unis qui empêchent l’armée...

Contenu disponible gratuitement

63 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi