InternationalLangue françaiseabonnés

La nouvelle carte d’identité nationale est bilingue : « ne laissons pas faire cela ! »

01/04/2021

VOS IDÉES. Cette semaine, notre abonné dénonce le format de la nouvelle carte nationale d’identité récemment dévoilée par le ministère de l’Intérieur. Celle-ci se décline en effet, non seulement en français, langue officielle de la République, mais aussi en anglais…

La nouvelle carte d’identité nationale est bilingue : « ne laissons pas faire cela ! »

Nous mettons à l’honneur aujourd’hui l’idée qui a recueilli le plus de mentions « j’aime » dans la section « vos idées » la semaine dernière (entre le lundi 22 et le dimanche 28 mars). Elle a été publiée le 23 mars par Denis Monod-Broca :

« Le gouvernement vient d’annoncer que la carte d’identité française sera désormais bilingue, bilingue ! Elle portera deux drapeaux, le drapeau français et le drapeau européen, évidemment, et les écritures y seront en français et en anglais. En violation flagrante et délibérée de l’édit de Villers-Cotterêts et de l’article 2 de la Constitution qui dit que « La langue de la République est le français ». À quoi pensent-ils donc, nos princes ? Ne laissons pas faire cela ! Ne laissons pas faire cela ! »

La nouvelle a été annoncée le mardi 16 mars par Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté : « Nous lançons aujourd’hui la nouvelle carte nationale d’identité : un titre d’identité moderne, pratique et sécurisé pour 100 % des Françaises et des Français ! C’est le rôle de l’État que de leur offrir cette protection et de s’adapter à leurs usages. Un nouvel objet, bien plus pratique, bien plus sûr, bien plus protecteur de nos droits, va prendre place dans notre quotidien. »

Outre le design modernisé et la taille standardisée, la nouvelle CNI est dotée d’un nouveau dispositif holographique, d’un fond sécurisé, d’une puce gravée ou encore d’un QR code, faisant d’elle l’un des documents officiels les plus sécurisés du monde : de quoi éviter, selon le ministère, les falsifications d’identité, les usurpations d’identité et autres contrefaçons susceptibles de favoriser l’immigration illégale ou la fraude sociale.

On constate que sur la CNI – imprimée à l'Imprimerie nationale de Douai (Nord) – apparaissent aux côtés des mentions...

Contenu réservé aux abonnés

57 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi