InternationalRussie

Les sanctions, et leurs conséquences (partie 2)

11/09/2022

ANALYSE. Quel est, précisément, l'impact des sanctions prises par l'Occident contre la Russie ? Seconde et dernière partie de l'analyse de l'économiste Jacques Sapir sur la question.

Cliquez ici pour retrouver la première partie

Les sanctions, et leurs conséquences (partie 2)


Étude de l’impact des sanctions sur Janvier-Juillet 2022

Avec la publication par l’institut de statistique de la Russie (ROSSTAT) des dernières données le 31 août [1], données incluant donc le mois de juillet, il est possible de se faire une idée objective de l’impact des sanctions.

Commençons donc par le PIB. On fournit ici la courbe des taux mensuels, calculés en glissement annuel, tels que fournis par ROSSTAT. On voit que l’économie encaisse un choc non négligeable, qui conduit à un taux en glissement de -4,5% en juin, mais se redresse à -3% en juillet.

Graphique 1
Source : Bulletin ROSSTAT, pp. 7-8.
Graphique 1

On obtient alors la situation suivante pour l’estimation sur la totalité de l’année 2022 avec trois hypothèses. L’une de poursuite pour les 5 mois à venir d’une contraction de -3%, la seconde en tablant sur une récupération progressive (on passerait progressivement à -1% pour décembre 2022), et la troisième sous l’hypothèse que la situation de dégraderait à nouveau pour atteindre -6% en décembre 2022.


Tableau 2 : perspectives de la croissance russe en 2022
Tableau 2 : perspectives de la croissance russe en 2022

Si l’on voulait que l’économie russe se contracte de -6%, il faudrait avoir des taux moyens sur le 2ème semestre de -11%. Ceci n’est pas réaliste et même l’hypothèse dite « d’effondrement progressif » n’est pas réaliste. Ceci est confirmé par les données sur l’industrie.


Graphique 2
Source : Bulletin ROSSTAT, pp. 11-17
Graphique 2

Le point intéressant ici est que si l’industrie extractive (gaz, pétrole, charbon et minéraux) a retrouvé une croissance absolue dès juin 2022, l’industrie manufacturière réduit fortement sa contraction en juillet.

Graphique 3
Source : Bulletin ROSSTAT, pp 66-77
Graphique 3

Les grands secteurs (hors les activités de service) du PIB russe témoignent de leur résistance aux effets des sanctions. Seul, les activités de transport, tout en se redressant elles aussi, montrent...

Contenu disponible gratuitement

86 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+