InternationalIslam

Par referendum, la Suisse vote l’interdiction de la burqa sur son territoire

09/03/2021

ARTICLE. Les citoyens suisses viennent de voter en faveur de l’interdiction de la dissimulation du visage dans les lieux publics. La décision s’est faite au terme d’un débat très similaire à celui qu’a vécu la France en 2010, lorsqu’elle a elle-même décidé de cette interdiction. Un débat qui s’est surtout focalisé sur la question de la burqa

Par referendum, la Suisse vote l’interdiction de la burqa sur son territoire

NB : Il est urgent de désacraliser le sujet de l’immigration. Retrouvez nos analyses, nos diagnostics et nos prescriptions dans notre nouveau numéro Front Populaire n°4 : Immigrations, éviter le naufrage.

Plus de Burqa, Niqab ou autres cagoules masquant les visages sur le territoire Suisse ! Dimanche 7 mars, à 51,2%, les helvètes ont voté pour interdire désormais la dissimulation du visage dans les lieux publics. Au terme d’une campagne houleuse, et bien que les sondages laissaient prévoir une marge plus importante, le “oui” l’a emporté de justesse : 1 426 992 Suisses ont voté “pour” tandis que 1 359 621 s’y sont opposé. Une fois la Constitution modifiée - les élus ont deux ans pour écrire le texte de loi - les contrevenants risqueront jusqu’à 9 000 euros d’amende.

Les réactions ne se sont pas faites attendre. Car bien que l’initiative ne concernât pas spécifiquement la burqa, très vite, les débats se sont focalisés sur cette dernière. Le Brussels Times a lancé l’accusation prévisible de “stigmatisation de la minorité musulmane du pays". Pascal Gemperli, porte-parole de la Fédération des organisations islamiques de Suisse a expliqué que ce vote entrainerait les mêmes conséquences qu’en France lors du vote de cette même loi, à savoir une recrudescence de violence. Auquel cas nous pourrions rétorquer que ces violences, notamment à Trappes, n’ont duré qu’un temps éphémère. Un positionnement curieux mais qui rappelle bien les raisonnements des anti loi-burqa en France en 2010.

Car pour beaucoup d’opposants suisses, la loi ne servirait à rien. Elle ne concernerait qu’une infime partie de la population. Il y a environ 5% de musulmans en Suisse, et les femmes en burqa ne seraient que 95-130, d’après une estimation du parlement en 2010. Des chiffres qui d’une part, datent un peu. Et qui interpellent d’autre part : si...

Contenu disponible gratuitement

43 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi