InternationalQatar

Qatar : gardez-moi de mes amis turcs, quant aux ennemis de la coupe du monde, je m’en charge !

03/12/2020

ANALYSE. Pourquoi le Qatar s’aligne-t-il derrière les positions jusqu’auboutistes d’Ankara ? Il semble envouté par Erdogan et ne voit pas que l’aventurisme turc peut l’entrainer sur une pente dangereuse, à deux ans de la coupe du monde de football qu’il organise. L’amour rend aveugle. Mais l’idylle est avant tout une histoire d’intérêts partagés.

Qatar : gardez-moi de mes amis turcs, quant aux ennemis de la coupe du monde, je m’en charge !

Le 24 octobre, une initiative d’une chaine de supermarché locale se propage comme une trainée de poudre sur les réseaux sociaux au Qatar. Emboitant le pas aux déclarations d’Erdogan enjoignant chaque musulman à boycotter les produits français, Al Meera, le principal épicier de Doha, déclare qu’il ne vendra plus de produits en provenance du pays où l’on caricature le Prophète, pourtant un partenaire économique majeur du richissime petit émirat gazier.

C’est l’embarras au Diwan, au siège du gouvernement que dirige l’émir Tamin, francophone et francophile revendiqué. Néanmoins, il mettra plusieurs jours à envoyer ses condoléances à la France à la suite de l’attentat terroriste qui a couté la vie à Samuel Paty. L’hommage national rendu le 21 octobre par le chef de l’Etat à la Sorbonne n’a pas dissipé la gêne de Doha. Et ce, malgré les efforts de pédagogie déployés par Emmanuel Macron, quelques jours plus tard, lors d’une interview fleuve accordée à Al Jazeera, la chaine de télévision qui s’est fait connaitre durant les printemps arabes et qui revendique plus de 200 millions de téléspectateurs, de Rabat à Karachi.

Dans ce pays de tradition wahabite, acheteur de 24 avions rafales et de plus de 150 Airbus, de métro et de musées clé en main, amateur de nos produits de luxe et de notre tradition culinaire, vivent plus de cinq mille de nos compatriotes. Chaque matin, l’inquiétude est palpable aux abords des deux lycées français de la capitale qatari, quand les 4x4 des expatriés viennent y déposer leurs rejetons. Le dispositif policier (déjà visible car quatre des enfants de l’émir sont scolarisés au lycée Voltaire) a été significativement renforcé. Il en est de même pour les symboles de la représentation diplomatique tels que l’ambassade et l’Institut français. Les Monoprix et autres magasins Carrefour mais aussi les Galeries Lafayette (réplique...

Contenu disponible gratuitement

78 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi