InternationalEurope

Racines chrétiennes de l’Europe : l’héritage contre le marché

OPINION. La négation des racines chrétiennes de l’Europe de la part des élites montre leur propension à envisager notre civilisation comme un grand marché dénué de tout héritage.

Racines chrétiennes de l’Europe : l’héritage contre le marché


Qui nierait désormais, en dépit des incantations lyriques de notre président nous faisant croire à son renouveau avec la présidence française, que l’Europe s’est désincarnée et n’est plus qu’une technostructure organisationnelle ?

Qui est-elle cette Europe ? Que veut-elle ? Où va-t-elle ? Comment pourrait-elle espérer se dessiner le moindre avenir crédible si elle ne commence pas par assumer, reconnaître et défendre son passé ?

Elle régule des marchés (ou dérégule ?), facilite les flux financiers, semble être la courroie de transmission idéale des intérêts des firmes internationales et des lobbies les plus redoutables, elle aura profité à tous les trafics, toutes les mafias internationales sans sembler de près ou de loin, faire le bonheur des peuples qui la composent.

Elle accueille la misère du monde, alors que l’appauvrissement de ses peuples de souche est notoire et croissant, et alors que sa générosité n’est certainement plus à la hauteur des possibilités financières de ses états membres, elle n’en est pas moins insultée pour son prétendu égoïsme par le pape gauchiste mondialiste et internationaliste placé à la tête de la religion catholique.

Précisément tout en restant fidèle à une séparation stricte des pouvoirs temporels et religieux et adepte d’un schéma laïc, aussi difficile soit-il a défendre, c’est en sachant de quel point on vient, qu’en bon marin il est possible de se tracer un cap, car il va bien falloir, bon gré, mal gré, redonner un sens à tout cela.

Or, sans me reconnaître nullement dans la dérive papale actuelle ni dans bien des turpitudes vaticanes depuis des lustres, une évidence s’impose pour le point de départ : Les racines de l’Europe sont chrétiennes !

Hormis les pays de l’Est, Pologne et Hongrie en tête, qui ont compris que désormais le projet ou l’aventureuse organisation de l’Europe entend désormais attaquer de...

Contenu disponible gratuitement

76 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+