politiqueRetraitesabonnésContenu payant

Retraites : l’autoritarisme d’Emmanuel Macron vu d’ailleurs

ARTICLE. À mesure que la contestation de la réforme des retraites s’intensifie, de plus en plus de scènes d'affrontements violents entre manifestants et forces de l’ordre circulent sur les réseaux. Vus de l’extérieur, la gestion politique de la crise par Emmanuel Macron et le maintien de l’ordre font réagir la presse et préoccupent les organismes internationaux.

/2023/03/Violences-policieres-macrno-retraites-manifestations-presse


À ce niveau d’intensité, nous n’avions pas connu de telles scènes depuis les actes les plus éruptifs du mouvement des Gilets jaunes. Le déclenchement de l’article 49 al.3 par Élisabeth Borne jeudi 16 mars, suivi par le rejet de la motion de censure à neuf voix près et l’intervention télévisée d’Emmanuel Macron mercredi 22 mars, a mis le feu aux poudres dans les centres-ville des métropoles. Une situation dont les forces de l'ordre font les frais — 441 policiers blessés ce jeudi d'après l'Intérieur —, mais pas seulement.  Charges musclées sur des foules comportant des personnes âgées, jets de gaz lacrymogène à bout portant, scènes d’intimidation de manifestants interpellés — dont l’une a conduit à l'ouverture d’une enquête de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) ce vendredi —, un sans-abris mis à terre et insulté, des journalistes empêchés de faire leur travail… Des dizaines de vidéos devenues virales sur les réseaux sociaux ont relancé le débat sur la répression des manifestants sous la présidence d’Emmanuel Macron, faisant réagir au-delà des frontières.

Même le Conseil de l’Europe recadre Gérald Darmanin


À commencer par plusieurs organismes internationaux attentifs au respect des droits de l’homme. Clément Nyaletsossi Voule, Rapporteur spécial des Nations...

Vous aimerez aussi