opinionscrise democratique

Crise démocratique : l’urgente thérapie sociale et sociétale

29/12/2020

OPINION.Le débat démocratique est devenu presque impossible. Le pays est fragmenté. Il n’existe pas de débats féroces mais honnêtes qui permettraient d’éclairer la complexité du temps. Il va falloir recréer une unité en favorisant la rencontre et la confrontation entre tous les habitants d’un pays déchiré, qui n’ont pas encore choisi l’extrémisme.

Crise démocratique : l’urgente thérapie sociale et sociétale

Face à ce nouveau danger totalitaire que représente l’islamisme et ses tentatives de créer une nation dans la nation ou même de remplacer la nation, il n’est plus temps d’être doux, pacifique et tolérant. Pourtant, il ne faut pas oublier que la majorité de nos concitoyens de confession musulmane n’a pas encore basculé dans la radicalisation et l’extrémisme, même si la tentation existe chez un grand nombre d’entre eux d’une conception de la vie en société plus communautaire que républicaine, même si le risque de partition est de plus en plus présent.

On doit comprendre cette attirance pour un mouvement totalitaire, pour une utopie qui, dans une époque chaotique, donne la possibilité de savoir ce qui est bien et ce qui est mal, qui est ami et qui est ennemi, une utopie qui permet de redevenir un enfant qui ne risque de se perdre et de se tromper parce qu’il est guidé et dirigé par l’adulte qui sait à sa place.

Face à cette nouvelle menace totalitaire, nos démocraties sont faibles et malades. Une partie de nos élites pratique le déni ou la collaboration. Les gouvernements, ballottés par la crise multiforme, dont la pandémie est un symptôme, sont eux aussi tentés par des réponses à caractère totalitaire. Notre démocratie ne représente plus un modèle suffisamment attractif. La devise républicaine de liberté, égalité, fraternité est trop souvent bafouée par la réalité d’un monde de plus en globalisé et d’une vie collective de plus en plus soumise à la marchandise et au profit sans loi. Les démocraties n’ont plus de démocratique que le mot et les formes : le débat démocratique est devenu quasiment impossible entre des idéologies qui se diabolisent réciproquement. Le pays est déchiré, divisé, fragmenté et il n’existe pas de débats féroces mais honnêtes qui permettraient d’éclairer la complexité...

Contenu disponible gratuitement

56 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+