opinionsMacronieabonnés

Le sang des autres

OPINION. Du néphrologue Gilbert Deray préconisant une « attaque ciblée des sites militaires russes » à Bruno Lemaire estimant qu’il faut « provoquer l’effondrement de l’économie russe », nos « élites » semblent avoir perdu toute forme de retenue. Facile… quand il s’agit du sang des autres.

Le sang des autres


Assister au spectacle de l’effondrement intellectuel du bloc élitaire français est quelque chose d’atterrant. C’est d’ailleurs peu ou prou exactement la même chose en Allemagne et en Grande-Bretagne. Et bien sûr dans les instances de l’UE.

Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, tout ce que la France compte de président, de ministres, de sous-ministres, de parlementaires de toutes tendances confondues, de journalistes des grands médias, d’intellectuels de quatrième zone, c’est une surenchère guerrière permanente. Quiconque essaie de ramener un peu de raison est immédiatement insulté et traité de suppôt du diable Poutine. On ne donnera que quelques exemples en ce qu’ils sont caractéristiques et significatifs du spasme délirant qui les a saisis. Ce sont les visages furieux de Patrick Cohen et d’Anne-Elisabeth Lemoine entendant le général Desportes dire simplement la vérité sur les engagements occidentaux de ne pas étendre l’OTAN au moment de la réunification allemande. Carte de presse jetée aux orties, on avait l’impression de deux fanatiques perdant leur sang-froid. Ce sont les réactions sur le plateau de LCI, lorsqu’une Ukrainienne expliquait la réalité du régime Zélinsky dans son pays. Le visage d’Aphatie déformée par la haine pour une personne qui ne disait pas la même chose que lui valait le détour. Ce sont par exemple aussi tous ces journalistes prenant toutes les propagandes, même les plus stupides, pour argent comptant et se précipitant pour les relayer. Ce sont bien sûr les grotesques déclarations guerrières d’un Bruno Le Maire, ministre irresponsable basculant dans un délire inepte (ndlr : il a déclaré vouloir mener « une guerre économique et financière totale » à la Russie et vouloir « provoquer l’effondrement de l’économie russe », avant de modérer ses propos). Des exemples comme cela, il y en a des dizaines par jour, sans compter les saillies habituelles des professionnels de...

Contenu réservé aux abonnés

73 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+