opinionsObligarchie Mondiale

L'oligarchie mondiale, une fatalité ?

28/05/2021

OPINION. Après une petite synthèse sur l’oligarchie mondiale, sur sa nature, son ampleur et ses causes philosophiques et anthropologiques, notre abonné envisage le paradigme alternatif qui pourrait permettre aux fameux « 99% » de s’en émanciper.

L'oligarchie mondiale, une fatalité ?

L’épidémie actuelle a l’immense mérite de faire circuler des informations et mettre en lumière des rouages jusque là plus discrets, notamment ceux dont jouit et qu’actionne une oligarchie mondiale. Prenons la finance. Black Rock : 7 800 milliards de dollars d’actifs gérés en 2020, soit trois fois plus que le PIB de la France ! Vanguard, pratiquement autant. Donc rien que ces deux gestionnaires d’actifs sont financièrement plus puissants que n’importe quel État, hormis la Chine et les États-Unis. Relevons au passage parmi les actionnaires importants : les Rothschild, les Windsor… Outre ces deux géants, les grandes banques américaines (Goldman Sachs, Bank of America, JP Morgan, CitiBank...) et de nombreux fonds privés d’investissement gèrent parfois plusieurs centaines de milliards d’actifs.

Ces acteurs ont ainsi le pouvoir de peser sur l’évolution de la situation financière internationale, de soutenir certaines valeurs et d’en attaquer d’autres, de susciter des trous d’air voire des krachs, lors desquels ils rachètent des pans de l’économie à bas prix. De surcroît, les banques participent à la gouvernance de la Fed, la banque centrale américaine. Celle-ci décide des taux d’intérêt du dollar, paramètre décisif de l’économie mondiale : le moindre abaissement ou relèvement des taux d’un point se répercute sur toutes les économies de la planète. La Fed est ainsi une instance (indépendante de l’État) disposant d’un des plus grands pouvoirs au monde, tous domaines confondus.

Ce monde puissant de la Big Finance entre naturellement en collusion avec Big Tech (les GAFAM), Big Pharma (qu’on voit grassement à l’œuvre depuis un an) et Big Médias. Ils sont tous propriétaires les uns des autres, ont ainsi des intérêts communs, et plus particulièrement un intérêt fondamental en commun : ils se nourrissent tous du pouvoir qu’ils parviennent à exercer sur les 99 % restants. À cette fin, ce petit monde...

Contenu disponible gratuitement

77 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...