opinionsDémocratie

Sommes-nous toujours en démocratie ?

12/11/2021

OPINION. Depuis le Général de Gaulle, la Ve République a bien changé et ne semble plus avoir gardé grand chose de son esprit originel. Une mutation qui en fait, pour notre lecteur, la principale cause de la crise démocratique.

Sommes-nous toujours en démocratie ?


Il y a un sujet qui n’est jamais abordé dans les débats politiques et qui pourtant est essentiel. Il s’agit du respect de la Constitution française. Beaucoup d’entre nous sont convaincus que celle-ci est appliquée, mais l’ont-ils vraiment lue ? Si c’était le cas, ils se poseraient forcément des questions, car rien de ce qui est écrit dans la Constitution ne ressemble aujourd’hui à la réalité.

En effet, notre Constitution est celle d’un régime parlementaire : le Parlement représente la volonté politique des Français, il approuve ainsi la politique du Gouvernement et contrôle son action ; le Gouvernement établit et conduit la politique nationale, il n’en est responsable que devant le Parlement ; le président de la République quant à lui est l’arbitre. Il donne ainsi les grands objectifs pour la nation au gouvernement et il peut consulter les Français, soit par référendum, soit par dissolution de l’Assemblée nationale. Il n’a aucune responsabilité sur la politique nationale.

Les Français sont ainsi au centre de ce processus. En effet, ils choisissent là où ils veulent conduire leur Nation lors de l’élection présidentielle (vision à long terme) et ils décident comment y arriver lors des élections législatives (politique nationale). Or, aujourd’hui, le fonctionnement est tout autre. Nous choisissons un itinéraire lors de l’élection présidentielle, mais sans savoir où nous allons. Quant aux élections législatives, elles n’ont plus qu’un seul but : donner au président de la République le moyen de réaliser son programme. Ce dernier une fois élu impose alors sa politique au Gouvernement et au Parlement. Ainsi, durant cinq ans, nous subissons les volontés d’un seul homme sans avoir la possibilité de nous exprimer et sans aucune vue sur l’avenir. À la présidentielle suivante, ce processus très frustrant repart pour un tour.

Pour justifier ce pseudo régime présidentiel, les partis politiques...

Contenu disponible gratuitement

71 % de ce contenu restent à découvrir !

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Chargement des commentaires...

Vous aimerez aussi

FP+